P-V

RECHERCHE UTILITAIRE

Les procès verbaux

 

 

 

 

Procès verbal N° 20 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 29/03/2017 et validé par le comité de la SCC le 16/05/2017

Compte-rendu de la réunion téléphonique du groupe en date du 08 mars 2017.
Membres participants : Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Jean-François Dubois et Michèle Dhume, membres.
Absent excusé : Néant


Ordre du jour :
- 1. Candidature à la fonction de juge.
- 2. Candidature à l’organisation du Championnat de France 2018.


1. Candidature à la fonction de juge.
L’ACT Midi Côte d’Azur a transmis le dossier de M. René Brelivet, le Groupe Travail donne un avis favorable à cette candidature.


2. Candidature à l’organisation du Championnat de France 2018.
L’ACT Saint-Hubert de l’Ouest nous a fait parvenir son dossier, complet, pour la candidature du Club Canin d’Education Nantais.
Le Groupe Travail se félicite de cette candidature à laquelle il donne son aval, en remerciant l’ACT et le club organisateur pour leur implication dans la discipline.


 

 

Procès verbal N° 19 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 18/11/2016 et validé par le comité de la SCC le 06/12/2016

Compte-rendu de la réunion du groupe en date du 19 octobre 2016.
Membres présents : Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Jean-François Dubois et Michèle Dhume, membres.
Absent excusé : Néant

Ordre du jour :
- 1. Période de sélection pour les finales.
- 2. Tricherie.
- 3. Délai de refroidissement.
- 4. Futures finales.
- 5. Chien "strappé".
- 6. Juge/conducteur.

1. Période de sélection.
La période de sélection pour la Finale sera modifiée, afin de permettre à chaque intervenant de mieux préparer cet important rendez-vous.
Une sélection connue bien plus tôt permet :

- aux finalistes de prévoir leurs éventuels congés, au lieu de se voir confirmer leur sélection 15 jours avant la finale, et de ne pas devoir boucler leur dossier en 5 jours après la dernière épreuve prise en compte.
- aux organisateurs d’avoir plus de temps pour entrer en contact avec les finalistes, notamment quant à leurs besoins en matière d’hébergement, éventuellement de modifier les tracés prévus, en fonction de la connaissance du terrain que peuvent avoir certains sélectionnés.
- au GT RU d’avoir plus de temps pour établir la liste des sélectionnés, qui actuellement, et pour délivrer l’information au plus tôt, se fait parfois dans l’urgence en fonction des emplois du temps de chacun.

La période sera prise en compte du 1er janvier au 31 décembre, avec une mise en application pour 2018. Ainsi la sélection pour cette année-là sera-t-elle comprise entre le 25 mars 2017 et le 31 décembre 2017.
La réception des dossiers se fera jusqu’au 15 janvier 2018, date de réception chez Jean-François Dubois, la liste des sélectionnés étant publiée pour le 31 janvier au plus tard.
Pour cette seule année 2017 la période de sélection sera donc légèrement plus courte, mais c’est le prix à payer pour basculer sereinement sur ces nouvelles modalités, plus confortables pour chacun.

2. Tricherie.
Il est arrivé, en de très rares occasions heureusement, qu’un postulant arrivant plus ou moins en fin de tracé se mette à appeler le traceur. Il est désormais clair que, si le poseur se manifeste de quelque manière que ce soit, le postulant sera immédiatement éliminé pour tricherie. Il sera porté « Disqualifié » sur le carnet de travail et le Rapport Technique.
Pour rappel, nos épreuves relèvent de la SCC et ont pour objectif premier la sélection des reproducteurs, et ne dépendent pas d’un organisme de secours. La notion « d’équipe » n’a plus de sens si le postulant fait le travail à la place du chien. Dans cette hypothèse, pourquoi ne pas carrément demander au poseur, au PC, où aller pour mieux le retrouver ?

3. Délai refroidissement.
Nous avons été surpris de constater que certains clubs s’interrogeaient sur le moment à partir duquel il faut compter le délai de refroidissement. C’est bien à partir du début de la pose du parcours que ce délai commence à courir, par convention comme dans l’ensemble des disciplines concernées.

4. Futures finales.
En fonction des conditions locales, les horaires pour les prochaines finales pourront être légèrement aménagés, après accord préalable du GT RU puis validation par la CUN-cbg.

5. Chien strappé, bandé, etc…
A rappeler pour la forme : pas de chien strappé ou autres sans certificat vétérinaire autorisant clairement la pratique de la discipline. Le juge garde cependant la liberté d’interrompre à tout moment le travail s’il estime que le chien présenté outrepasse sa capacité physique.

6. Juge/conducteur.
Il peut être envisagé qu’un juge soit également conducteur dans une même épreuve. Mais l’une des spécificités de la Recherche Utilitaire est le mélange des classes tout au long du week-end, pour, entre autres, prendre en compte la fréquentation sur certains tracés en fonction des horaires. Cette habitude doit se perpétuer, et pour cela l’éventuelle participation d’un juge/conducteur ne doit pas remettre en cause cette situation.
Donc pour ne pas avoir à modifier le tirage au sort et conserver ainsi une parfaite équité vis-à-vis des autres postulants, il serait impératif que cette personne soit par exemple juge le vendredi et postulant sans aucun aménagement pour le reste du week-end, ou l’inverse bien entendu.

 

Procès verbal N° 18 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 10/07/2016 et validé par le comité de la SCC le 27/09/2016

Compte-rendu de la réunion téléphonique du groupe en date du 10/07/2016.
Membres présents : Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Jean-François Dubois et Michèle Dhume, membres.
Absent excusé : Néant

Ordre du jour :
- 1. Candidature finale 2017.
- 2. Jury finale 2017.

1. Candidature finale 2017.
Après une candidature alsacienne qui n’avait finalement pas abouti, une solution a été trouvée avec le club de Munster qui s’est porté candidat. Son président, M. Henri Holl, a contacté le GT RU avec qui il a eu plusieurs conversations pour avancer sur le projet d’organisation. En quelques jours le club a finalisé son dossier, avec les accords de l’ACT et de la CUT du Haut-Rhin. Une fois cet engagement pris, le GT RU a appris l’existence d’une autre candidature, sans que le club n’ait jugé utile d’informer le GT RU. Une organisation de finale nécessite de nombreux échanges entre le club organisateur et le Groupe Travail, et l’absence totale de communication envers celui-ci n’est pas de bon augure.
Le GT RU propose à la CUN-cbg de retenir la candidature du club de Munster pour l’organisation de la finale 2017.

2. Jury finale 2017.
Le Groupe Travail propose que M. Lionel Miritsch soit nommé pour juger cette finale 2017.

********************************************************

Quelques points règlementaires, toutes disciplines, à préciser :

181. Le strapping : (moyen de contention plus ou moins souple, par un procédé de bandage, qui permet de limiter le mouvement pour une blessure ou un traumatisme).
On notera que l’usage du ‘’strapping ‘’sur le chien est interdit pour la pratique des disciplines internationales. Il est cependant toléré pour les disciplines nationales, à la condition expresse d’être justifié clairement par un certificat vétérinaire.

182. Toutes les disciplines (rappel)
Jugements autorisés sur une amplitude de 3 jours, en fonction du nombre de concurrents engagés, pour toutes les disciplines de la CUN ‘’cbg’’ :
Lorsqu’il s’agit :
- Des championnats régionaux,
- Des concours «’’sélectifs’’
- Des grands prix de la SCC
- Des finales de championnats
- Des expositions nationales de travail pour les clubs de races,
à l’appréciation des groupes de travail concernés, avec l’autorisation finale de la CUN ‘’cbg’’.

 

Procès verbal N° 17 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 06/04/2016 et validé par le comité de la SCC le 28/04/2016


Réunion du groupe en date du 10/02/2016 à Prémilhat (03).
Membres présents : M. Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Mme Michèle Dhume et Jean-François Dubois, membres.
Absent excusé : Néant

Ordre du jour :
- 1. Dossiers de juges
- 2. Cursus juges
- 3. Réunion bisannuelle des juges RU
- 4. Stages
- 5. Championnat de France
- 6. Chiens de deuxième catégorie

1-Dossiers de juges
Mme Françoise Billard et M. Hervé Guichard remplissant les conditions et leurs dossiers étant complets, le GT RU propose leur nomination en tant que juges qualifiés.
M. Philippe Bernard, nommé élève-juge fin 2015, peut passer son examen technique du GT RU dès à présent.

2-Cursus juges
Depuis 2010, et sur proposition du GT RU, la CUN-cbg avait accepté de revoir à la baisse les conditions d’accès à la fonction de juge, et cette mesure n’aura permis le recrutement que de deux juges. Dans un souci d’harmonisation et d’équité avec les autres disciplines gérées par la commission il est choisi de revenir aux conditions initiales, à savoir : « avoir monté et conduit 1 chien LO en classe 3 avec le qualificatif « excellent » et 1 chien LO en classe 2 avec le qualificatif « excellent ». » Point sur les juges R.U. / la CUN CBG est en accord avec les propositions du GT.

3-Réunion bisannuelle des juges (2017)
La réunion pour la RU est prévue pour les 5 et 6 août 2017. Bien évidemment aucune date d’épreuve de la discipline ne pourra être déposée pour ce week-end là.
Précision CUN-CBG : cette restriction est valable pour toutes les disciplines lors des Championnats de France, Grands Prix SCC et réunions des Juges de chaque discipline.

4-Stages
Année après année, les stages se font toujours plus nombreux, sans que leurs retours ne soient toujours précis ni même existants …
Il est donc décidé de respecter le nombre de 4 stages officiels par an, qui continueront à pouvoir bénéficier d’une subvention CUN-cbg de 250 euros chacun. Ces clubs organisateurs devront faire un « retour type d’informations» au GT. Seuls ces stages officiels figureront au calendrier de la discipline.
Il sera nécessaire que les organisateurs potentiels prennent contact avec Jean-François Dubois, au plus tard fin juillet pour une organisation l’année suivante, afin de pouvoir repartir ces stages.
Ces demandes devront préciser le programme spécifique du stage, l’animateur retenu ainsi que le lieu d’accueil.

5-Championnat de France
Comme dans bien d’autres disciplines, les candidats à l’organisation d’une finale ne se bousculent pas.
Pour rappel, le Groupe Travail n’est pas l’organisateur des finales, pas plus qu’il n’est dans ses attributions de trouver coûte que coûte un organisateur. Il est certes là pour encourager, assister et accompagner un candidat organisateur, mais n’a pas vocation à se substituer à lui pour tout point. Il est par ailleurs important que chacun ait conscience du rôle qu’il peut, et doit, jouer dans la vie de la discipline. Il sera certainement inconcevable sur le long terme de n’être qu’un « consommateur » de finales sans en devenir jamais un organisateur, le risque étant une année sans Championnat !
Il est également demandé aux candidats organisateurs de bien appréhender l’exigence d’organisation d’une finale. Qualité des relations avec l’Association Canine Territoriale, niveau technique pour la confection des parcours, connaissance
minimale des textes et règlements, sont des préalables incontournables…

6-Chiens de deuxième catégorie
Afin de lever certaines inquiétudes, il serait souhaitable que la SCC clarifie les responsabilités des différents intervenants lors de la présentation, en épreuve RU, d’un chien de deuxième catégorie. Il semble important de voir préciser si c’est bien la seule responsabilité du conducteur qui peut-être mise en cause (pas de muselière et longe au lieu d’une laisse…), à l’exclusion de celle des organisateurs ou du juge.
Précision CUN-CBG : l'assureur des licences CUNCBG a été consulté sur ce sujet et voici sa réponse : « Concernant les chiens de 2ème catégorie en R.U. , dès que le chien est sous les ordres du Juge et avec une longe il n’y a pas de problème, l’assurance fonctionnera...En revanche, avant le départ et après l’arrivée, dès que le chien n’est plus en compétition, il doit respecter la loi, c'est-à-dire être muselé… »
Rappel du GTRU : cette précision concerne les conditions de prise en charge par l'assurance liée à la licence en cas de problème. Les conditions exigées par la loi ne sont en rien modifiées (laisse et muselière).

Rappel :
Prescription générale de la CUN ‘’cbg’’ relative à la tenue des conducteurs pour la présentation des chiens en concours officiels :
La CUN ‘’cbg’’ préconise le port du pantalon long exclusivement et l’interdiction des vêtements de type ‘’ short, pantacourt et débardeurs ‘’. La combinaison ou la cote sont tolérées …
Cette prescription est valable pour toutes les disciplines pratiquées sous couvert de la CUN ‘’cbg’, les juges en vérifieront la bonne application…

 

 

Informations nouveau règlement (applicable au 1er janvier)

Ce règlement est en cours d'impression, et nous vous indiquerons sur ce site lorsqu’il sera disponible auprès de la SCC.
En attendant nous vous livrons quelques informations afin que chacun puisse, le cas échéant, anticiper quelques changements.

- Carnet de travail exigé dès le Brevet.

- Le passage d'une classe à une autre (hormis Brevet - Classe I, inchangé), se fait impérativement avec 2 EXC, toujours sous deux juges différents et avec au moins une mention hors régionale.

- En Brevet et en classe I, suppression de l'indication de direction lors de l'enquête. Hormis la référence au sol, toujours présente, le départ s'effectue donc dans les conditions "d'informations" des classes II et III.

- Retour à 1h30 (toujours + 10% éventuellement) en classe III.


Ce règlement étant prochainement en vente il est inutile de contacter le GT RU pour demander plus de détails sur tel ou tel point, puisque nous ne pourrions pas vous répondre !

Le Groupe Travail Recherche Utilitaire

 

Procès verbal N° 16 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 02/09/2015 et validé par le comité de la SCC le 15/09/2015

Réunion du groupe en date du 04 août 2015 à Prémilhat (03).
Membres présents : M. Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Mme Michèle Dhume et Jean-François Dubois, membres.
Absent excusé : Néant

Ordre du jour :
- 1- Règlement
- 2- Subventions épreuves sélectives
- 3- Point sur les juges
- 4- Championnat de France 2016
- 5- Réunion annuelle des juges
- 6- Correspondants régionaux
- 7- Juge formateur

1-Règlement
Le règlement 2016 est finalisé, en partie grâce aux apports de ceux qui ont fait remonter leurs observations au GT RU.
La réunion des juges de la CUN-cbg, la réunion juges et correspondants régionaux de Prémilhat en aout 2014, puis l’intégration des résultats du sondage « conducteurs de III », ont permis la rédaction de ce règlement.
Afin de laisser une période d’adaptation, il est décidé de mettre en application ce règlement au 01/01/2016. Son impression sera faite par la SCC dès les différentes phases de validation effectuées.

2-Subventions épreuves sélectives
Comme évoqué dans le dernier procès-verbal, et afin de prendre en compte l’effort des clubs organisant des épreuves sélectives, nous proposons à la CUN-cbg que ces épreuves bénéficient d’une subvention de 150 euros. Dans un souci de clarification il est demandé aux clubs organisateurs de déclarer leurs épreuves comme sélectives lors de la saisie du calendrier national.
Bien que nos épreuves ne comptent qu’un seul juge, les temps de travail et les déplacements d’une piste à une autre, rendent difficile d’accueillir plus d’une quinzaine de chiens sur une épreuve. C’est même parfois bien moins lorsqu’il s’agit d’un « spécial III ».
Sur 2015 le nombre d’épreuves sélectives est d’environ 25.
Accord de principe de la CUN ‘’cbg’’ en fonction de la situation financière de la commission.

3-Point sur les juges
La quarantaine d’épreuves prévue chaque année au calendrier est jugée par huit juges, ce qui semble un ratio convenable.
Le GT RU note que le nombre d’annulations d’épreuves devient préoccupant, à hauteur de 15/20 % des dates inscrites au calendrier.
Il sera répondu favorablement à la demande d’extension de M. Philippe Bernard, qui pourra commencer son cursus de formation.

4-Championnat de France 2016
Les remerciements du GT RU vont au Club Cynophile d’Utilisation de Biscarrosse et du Pays de Born, ainsi qu’à la SC des Landes, qui ont accepté d’organiser cette finale 2016.
C’est plus spécifiquement Mme Eliane Lesage qui sera en contact avec le GT RU pour la mise en place de cette organisation.

5-Réunion annuelle des juges
Constatant le peu de temps disponible, et le faible nombre de participants le vendredi précédant les finales, le GT RU avait mis en place une réunion au mois d’août pour pouvoir échanger dans de meilleures conditions.
La participation des juges et correspondants régionaux restant trop faible, il est décidé de ne plus poursuivre sous cette forme.
Les réunions juges CUN-cbg, possiblement par regroupement de disciplines comme souhaité par l’ensemble des GT, remplaceront ces journées spécifiques à la discipline.

6-Correspondants régionaux
En octobre, période d’échéance de leur mandat, il sera proposé aux huit correspondants de poursuivre leurs actions pour l’année à venir.

7-Juge formateur
Le GT RU propose la nomination de Mme Nathalie Camp-Legrand comme juge formateur.
Le formulaire spécifique a été transmis au GTF.

 

Résultats du sondage utilisateurs classe III

Rappel

"Sur un certain nombre de points, le Groupe Travail a souhaité associer les conducteurs de III à ses réflexions, en leur soumettant différentes options. La décision de s’adresser seulement à ces conducteurs s’explique par le fait que nous voulons des retours de personnes ayant suffisamment de pratique et d’ancienneté dans la discipline. Nous avons donc considéré qu’être sorti au moins une fois en III depuis 2010, année du règlement actuel, était raisonnable.

Les résultats majoritaires seront intégrés tels quels dans le prochain règlement, dont la publication devrait intervenir à l’automne 2015.

Comme vous le savez peut-être, cette année est une année d’élection à la SCC, et la composition de la CUN-cbg pourrait donc être modifiée. Nous avons choisi d’attendre son renouvellement, puis celui des GT, avant de soumettre le projet de règlement à la CUN-cbg, si nous sommes toujours en fonction. Si tel n’était pas le cas les résultats de cette consultation deviendraient bien sûr caducs.

Afin de pouvoir encadrer ce sondage les votes seront nominatifs, mais les choix de chacun seront confidentiels et le GT RU ne divulguera que des résultats globaux (par exemple, la solution N° X a été choisi par X % des votants). Nous vous remercions de votre participation, pour être validé votre choix doit être l’une des solutions proposées, faute de quoi il ne sera pas pris en compte sur la question concernée. Vos envois devront nous parvenir avant le 30 mai 2015, et chaque mail reçu recevra un accusé de réception."

Résultat du sondage



Question « A » : Objets disparus


Même si le choix des objets et leur emplacement jouent un grand rôle dans l’éventuelle disparition de l’un d’entre eux, il peut arriver qu’un ou plusieurs objets ne soit plus sur le tracé lorsque l’équipe passe.
Le choix entre les différentes options impose de prendre en compte leurs conséquences ; ainsi comptabiliser un objet disparu peut conduire à délivrer un brevet, permettre le passage en classe supérieure, ou sélectionner un chien pour le Championnat de France.
De même, indiquer l’emplacement d’un objet disparu peut conduire à donner une indication de bonne direction à une équipe qui n’aurait peut-être pas fait l’objet même s’il avait été présent !

Proposition N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : il appartient au conducteur de signaler qu’il pense que son chien marque l’emplacement d’un objet disparu. Si cela n’est pas le cas il lui en sera décompté un vrai.

Proposition N° 2 : l’objet disparu sera comptabilisé au libre choix du juge s’il estime que le chien manifeste suffisamment, et l’indiquera au conducteur sur l’instant.

Proposition N° 3 : l’objet disparu ne sera pas comptabilisé, mais le juge indiquera au conducteur qu’un objet se trouvait à cet endroit.

Proposition N° 4 : ne se prononce pas.

Résultat du sondage


Question « B » : Distance de relève


L’objectif de la RU est de suivre un tracé, de relever des objets et enfin de découvrir un poseur, et non de trouver coûte que coûte celui-ci.
Certains parcours réalisés par des équipes ne se superposent quasiment jamais avec le tracé. Est-il normal, et souhaitable, de permettre ce qui n’est parfois qu’une « errance dans la bonne direction » ?

Proposition N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : le juge a toute latitude pour laisser ou non aller l’équipe.

Proposition N° 2 : à plus de 300 m d’éloignement du tracé le juge devra relever, ou impérativement justifier par des raisons techniques rationnelles sur le rapport technique les raisons qui l’ont conduit à laisser travailler l’équipe. Le juge peut bien sûrtoujours relever avant cette limite de 300 m.

Proposition N° 3 : si l’équipe parcourt plus de 300 mètres hors parcours et en étant à plus de 300 mètres de celui-ci, le juge devra relever. Le juge peut bien sûr toujours relever avant cette limite de 300 m.

Proposition N° 4 : ne se prononce pas.

Résultat du sondage


Question « C » : Objets de même nature


Afin d’éviter la recherche des objets par certains conducteurs, et de conserver l’état d’esprit « imprévu » de la RU, il est envisagé de modifier la nature des objets.

Proposition N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : la nature des objets et leur nombre par matière sont définis pour chaque classe.

Proposition N° 2 : les objets sont d’au moins 3 matières différentes : tissu, bois, cuir, carton et plastique pour toutes les classes. Excluant plastique, métal et verre pour le Brevet, métal et verre pour les autres classes.

Proposition N° 3 : ne se prononce pas.

Résultat du sondage


Question « D » : Départs

Même s’ils sont relativement rares, les départs « dans le dos » sont aujourd’hui autorisés en II et en III ; faut-il maintenir cette possibilité ?

Proposition N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : les départs « dans le dos » sont possibles en classes II et III.

Proposition N° 2 : les départs « dans le dos » sont interdits dans toutes les classes.

Proposition N° 3 : ne se prononce pas.

Résultat du sondage

 

Procès verbal N° 15 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 04/03/2015 et validé par le comité de la SCC le 27/04/2015

Compte-rendu de la réunion du 4 décembre 2014 à Prémilhat (03).
Membres présents : MM. Jean-Bernard Moings, responsable du groupe, Jean-François Dubois, secrétaire et Mme Michèle Dhume, membre.

1- Dossier de juge
Le dossier de Jean-Bernard Moings a été remis à la CUN-cbg pour une proposition de mise en stage lors de la prochaine commission des juges.

2- Statistiques
Les différents chiffres présentés lors des EGU, et depuis détaillés sur le site du GT RU, permettent d’avoir une bonne vision d’ensemble de la discipline, et de constater que son développement se poursuit de manière très satisfaisante.
Depuis 2007, qu’il s’agisse des parcours proposés, des clubs et équipes participants ou du nombre d’épreuves, la progression est quasiment de 100 %.
Il reste cependant beaucoup de travail à faire puisque certains « secteurs » restent, de manière assez incompréhensible, presque sans aucune activité RU. Le GT se propose de mobiliser les Correspondants Régionaux pour essayer d’organiser des journées de présentation de la discipline dans ces zones blanches.

3 - Rapport technique
Après contact avec des juges et organisateurs, il est décidé d’alléger le rapport technique (annexé à ce CR).
Certaines informations actuellement mentionnées n’apportent pas réellement d’éclairage sur le travail réalisé, et alourdissent le travail du juge et du commissaire.
La suppression de certaines rubriques permettra également d’aérer la présentation du document, alors que la place accordée aux commentaires du juge est majorée.
Il est prévu de mettre ce nouveau rapport technique rapidement à disposition, et de le rendre obligatoire à partir du 1er juillet 2015. Ce nouveau rapport technique est disponible dans les "documents à télécharger" sur ce site.

4 - Règlement
Le règlement actuel aura 5 ans cette année, et une version revue est en cours de préparation.
Les retours de nombreux utilisateurs, juges, ou organisateurs durant ces 5 ans ont abouti à ce que le GT prévoit d’intégrer certaines modifications.
Il ne s’agira pas d’un nouveau règlement dans le sens où l’objectif est de maintenir l’état d’esprit du précédent.

Quelques points ont d’ores et déjà été entérinés par le GT, pour d’autres le choix d’une consultation directe est retenu.
Ce sondage concernera les conducteurs de classe III, ayant participé à au moins une épreuve depuis 2010, année du règlement en vigueur. Ce sont environ 70 conducteurs d’expérience qui auront ainsi la possibilité de contribuer, soit environ un quart des équipes 2014, toutes classes confondues.
Ce vote portera sur 4 questions avec pour chacune d’elles plusieurs propositions, dont les résultats majoritaires seront intégrés dans le futur règlement.
Là encore, si ces modifications peuvent bien sûr avoir un impact sur les pratiques d’aujourd’hui, l’état d’esprit et le niveau technique global restent les mêmes.
Ce sondage est annexé à ce compte-rendu pour validation par la CUN-cbg. Les conducteurs concernés recevront un mail afin de participer au sondage.

5 - Championnat de France
Concernant les candidatures de clubs potentiellement organisateurs, la difficulté est que les équipes du club ne doivent pas être concernées par une éventuelle sélection, ce qui complique notablement la tâche… Pour 2016 plusieurs clubs ont été approchés, sans décision définitive de leur part pour l’heure.

6 - Epreuves sélectives
Le GT a récemment mis en place une mesure concernant les épreuves dites "sélectives"; pour rappel ces épreuves doivent compter au moins 4 chiens pour permettre la sélection au championnat de France et l’attribution des CACT et RCACT.
Il est envisagé de voir avec la CUN-cbg si ces épreuves pourraient faire l’objet d’une subvention.
Amendement de la CUN ‘’cbg’’ : A chiffrer en s’appuyant sur les données d’un budget prévisionnel.

7 - Stages
Le GT souhaiterait que les organisateurs de stage lui adressent la liste des participants ainsi que le thème du stage ; l’objectif étant d’essayer de réaliser un suivi des personnes présentes. S’agit-il de gens que l’on retrouve, et en quelle proportion, en épreuves, ou bien sont-ce majoritairement des participants curieux mais sans projet concret de s’investir dans la discipline ?
Ces informations pourraient aboutir à une meilleure utilisation des stages organisés, pour les rendre plus efficaces.

8 – Réunion annuelle
Cette journée, dont le compte-rendu 2014 a été publié sur le site du GT RU, devait permettre d’échanger avec les correspondants régionaux et les juges, mais la faible participation constatée conduit à se demander si cette option est la bonne.
Certes elle impose des déplacements, parfois lointains à certains, mais le lien qu’elle proposait nous semblait intéressant.
Faut-il envisager de ne la proposer que tous les deux ans, en alternance avec la réunion des juges mise en place par la CUN-cbg et qui ne rencontre pas plus de succès, puisque en 2014 seuls trois juges RU se sont manifestés ?

 

Sondage utilisateurs Recherche Utilitaire

Sur un certain nombre de points, le Groupe Travail a souhaité associer les conducteurs de III à ses réflexions, en leur soumettant différentes options. La décision de s’adresser seulement à ces conducteurs s’explique par le fait que nous voulons des retours de personnes ayant suffisamment de pratique et d’ancienneté dans la discipline.
Nous avons donc considéré qu’être sorti au moins une fois en III depuis 2010, année du règlement actuel, était raisonnable.

Les résultats majoritaires seront intégrés tels quels dans le prochain règlement, dont la publication devrait intervenir à l’automne 2015.
Comme vous le savez peut-être, cette année est une année d’élection à la SCC, et la composition de la CUN-cbg pourrait donc être modifiée. Nous avons choisi d’attendre son renouvellement, puis celui des GT, avant de soumettre le projet de règlement à la CUN-cbg, si nous sommes toujours en fonction. Si tel n’était pas le cas les résultats de cette consultation deviendraient bien sûr caducs.

Afin de pouvoir encadrer ce sondage les votes seront nominatifs, mais les choix de chacun seront confidentiels et le GT RU ne divulguera que des résultats globaux (par exemple, la solution N° X a été choisi par X % des votants).

Nous vous remercions de votre participation, pour être validé votre choix doit être l’une des solutions proposées, faute de quoi il ne sera pas pris en compte sur la question concernée.
Vos envois devront nous parvenir avant le ------ et chaque mail reçu recevra un accusé de réception.

- Question « A » : Objets disparus
Même si le choix des objets et leur emplacement jouent un grand rôle dans l’éventuelle disparition de l’un d’entre eux, il peut arriver qu’un ou plusieurs objets ne soit plus sur le tracé lorsque l’équipe passe.

Le choix entre les différentes options impose de prendre en compte leurs conséquences ; ainsi comptabiliser un objet disparu peut conduire à délivrer un brevet, permettre le passage en classe supérieure, ou sélectionner un chien pour le Championnat de France.
De même, indiquer l’emplacement d’un objet disparu peut conduire à donner une indication de bonne direction à une équipe qui n’aurait peut-être pas fait l’objet même s’il avait été présent !

Solution N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : il appartient au conducteur de signaler qu’il pense que son chien marque l’emplacement d’un objet disparu. Si cela n’est pas le cas il lui en sera décompté un vrai.

Solution N° 2 : l’objet disparu sera comptabilisé au libre choix du juge s’il estime que le chien manifeste suffisamment, et l’indiquera au conducteur sur l’instant.

Solution N° 3 : l’objet disparu ne sera pas comptabilisé, mais le juge indiquera au conducteur qu’un objet se trouvait à cet endroit.

Solution N° 4 : ne se prononce pas.

- Question « B » : Distance de relève
L’objectif de la RU est de suivre un tracé, de relever des objets et enfin de découvrir un poseur, et non de trouver coûte que coûte celui-ci.
Certains parcours réalisés par des équipes ne se superposent quasiment jamais avec le tracé. Est-il normal, et souhaitable, de permettre ce qui n’est parfois qu’une « errance dans la bonne direction » ?

Solution N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : le juge a toute latitude pour laisser ou non aller l’équipe.

Solution N° 2 : à plus de 300 m d’éloignement du tracé le juge devra relever, ou impérativement justifier par des raisons techniques rationnelles sur le rapport technique les raisons qui l’ont conduit à laisser travailler l’équipe. Le juge peut bien sûr toujours relever avant cette limite de 300 m.

Solution N° 3 : si l’équipe parcourt plus de 300 mètres hors parcours et en étant à plus de 300 mètres de celui-ci, le juge devra relever. Le juge peut bien sûr toujours relever avant cette limite de 300 m.

Solution N° 4 : ne se prononce pas.

- Question « C » : Objets de même nature
Afin d’éviter la recherche des objets par certains conducteurs, et de conserver l’état d’esprit « imprévu » de la RU, il est envisagé de modifier la nature des objets.

Solution N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : la nature des objets et leur nombre par matière sont définis pour chaque classe.

Solution N° 2 : les objets sont d’au moins 3 matières différentes : tissu, bois, cuir, carton et plastique pour toutes les classes. Excluant plastique, métal et verre pour le Brevet, métal et verre pour les autres classes.

Solution N° 3 : ne se prononce pas.

- Question « D » : Départs
Même s’ils sont relativement rares, les départs « dans le dos » sont aujourd’hui autorisés en II et en III ; faut-il maintenir cette possibilité ?

Solution N° 1 (règlement actuellement en vigueur) : les départs « dans le dos » sont possibles en classes II et III.

Solution N° 2 : les départs « dans le dos » sont interdits dans toutes les classes.

Solution N° 3 : ne se prononce pas.

 

Précisions

Concernant la demande d’au moins 4 chiens en III pour qu’une épreuve soit :
- Sélective pour le Championnat de France
- Eligible à l’attribution des CACT et RCACT

Il s’agit de chiens participants, et en cas de désistement sans remplacement les possibilités sont les suivantes pour conserver le statut de l’épreuve :

- certificat médical si le conducteur est concerné
- certificat vétérinaire si le chien est concerné
- pour des circonstances autres, l’organisateur devra prendre contact dès que possible et avant la tenue de l’épreuve, avec le GT RU. Celui-ci statuera alors très rapidement (un jour ou deux maximum) sur la situation.

Rappelons quand même que les désistements sont assez rares en III, et qu’en règle générale il n’y a aucun problème pour trouver un remplaçant, même très tardivement. Il est d’ailleurs possible, comme le font certains clubs, de prévoir une liste d’attente pour des postulants non retenus en première instance.

A propos des feuilles d’invitation, il n’est utile de mentionner que les épreuves sélectives, celles qui ne le sont pas n’ont bien sûr pas à se présenter comme « non-sélectives ».

 

 

Compte-rendu de la réunion "juges et correspondants régionaux" du 03/08/2014 à Prémilhat (03)

Présents :
GT RU : Jean-Bernard MOINGS, Jean-François DUBOIS et Michèle DHUME
Juge : Nathalie CAMP-LEGRAND
CCRU : Claude MAYET et Nathalie SFER

Absents excusés :
Juges : Françoise BILLARD, Hervé GUICHARD, Bernard POTTIN et Charles GERVASONI
CCRU : Pierre QUERRIEN et Vincent ROUAULT
Absents non- excusés : Alain PAIN et Lionel MIRITSCH

Ordre du jour
1 – Retour d’activité des CRRU dans chaque région
Claude MAYET :
Activité importante dans cette Région, démonstrations de RU et présentation de la discipline avec stand lors de manifestations telle que Foire Expo.
Claude Mayet constate qu’il n’émane quasiment aucune demande d’information ou d’aide de la part des clubs de son secteur.

Nathalie SFER :
Activité débutante, vu sa récente nomination il n’y a pas encore eu d’action menée.
Quelques clubs SCIF disposent d’une section RU, mais sans plus personne pour pratiquer la discipline ! Pour autant Nathalie SFER se félicite du nombre d’organisations sur ce qui devient son secteur. Elle espère qu’en Ile de France comme ailleurs, les clubs auront à cœur de travailler en bonne intelligence, voire en collaboration, pour le bénéfice de chacun.

Jean-François DUBOIS :
En Région Centre, jusqu’à ce jour 4 clubs organisaient des épreuves mais, malheureusement, la section du C.C.MONTRICHARDAIS est mise en sommeil, ainsi que le club A.L.A.R.U. qui doit migrer dans l’Yonne à la fin de l’année. Cependant, le club d’Amboise m’a demandé d’animer une journée découverte de la discipline au mois de juin, où pas moins de 12 stagiaires ont participés à cette journée d’une manière très active aux exposés et exercices pratiques. Le temps nous a manqué pour aller plus loin dans cette découverte de la Recherche Utilitaire. Suite à cette journée, Patrice ZANOLIN, Président du C.E.C.A., me faisait parvenir un courrier dont voici un extrait :
« Devant le succès de la journée d’information sur la Recherche Utilitaire organisée par notre club le 21 juin dernier et l’engouement qu’elle a porté, nous souhaiterions inscrire au calendrier 2015 un stage les 14 et 15 février 2015. »
La R.U. en Indre et Loire est lancée !!!
Nous espérons pouvoir inscrire au calendrier 2016 les premières épreuves en Touraine.

Michèle DHUME :
RAS


Pierre QUERRIEN (par écrit):
Activité Hte et Basse Normandie. Création d'une section RU au Training Club de FEUGEUROLLE-BULLY. Plusieurs demandes d'équipes de Hte. Normandie que j'ai rencontrées, ont des difficultés à trouver un club. Tous les ans, et ce depuis 4 ans, il m'avait été proposé d'animer un stand R.U à la Fête de Chasse Pêche Nature qui se déroule au château de CARROUGE sur 3 jours (entre 60 et 70.000 visiteurs).
L'objectif étant de faire découvrir aux visiteurs toute activité qu'un chien peut avoir .Cette année il y a parmi les exposants 13 équipes intéressées par la R.U., M.L DRAMATCHEF est avec moi durant ces animations.

Hervé GUICHARD (par écrit) :
Côté CRRU, je n’ai pas de remarque particulière à remonter. C’est assez calme dans mon secteur.

Vincent ROUAULT (par écrit) :
-pas de problème particulier à ce jour suite à l’extension géographique en remplacement de Charles GERVASONI.
-dynamique constante dans les différents clubs
Stage RU officiel
-stage débutants 17/18 mai à SADIRAC CANI SPORT 33 (complet)
-stage débutants à venir les 11/12 octobre à VISSEC, EDUCATION CANINE AGILITY CAUSSE ET PAYS VIGANAIS
Stage RU non officiel
-stage découverte 2/4 mai CLUB DE RACE DE HOVAWART (complet)
-stage débutants à venir les 20/21 septembre à MONTELIMAR, EDUCATION CANINE MONTELIMAR
Retour plutôt positif sur les différents stages, malgré un manque de support écrit pour les stagiaires.

2 – Constat des Juges sur les organisations des épreuves.
En préambule, il est rappelé que le juge est le garant du respect du règlement. Il ne s’agit bien sûr pas de le rendre responsable de tout, mais il doit aussi savoir s’engager et faire preuve de courage.
En particulier, lorsqu’il constate sur la carte avant le passage d’une équipe, un tracé contrevenant gravement au règlement (trop facile, trop difficile, manifestement pas dans le niveau), il est de son devoir de refuser de juger un tel parcours.
C’est bien sur une mesure extrême, pénalisante pour l’équipe qui doit passer, mais nécessaire pour garantir à terme le respect des critères du règlement. En bref, le juge ne doit pas se faire « voler sa signature » !
Pour autant, l’envoi des tracés au juge, préalablement aux épreuves, n’est pas une solution considérée comme souhaitable par la majorité des présents.

Michèle DHUME :
D’ordre général, les organisateurs sont de bonne composition.
Débat autour de la mise en place de fiches permettant d’améliorer les tracés et le respect du Règlement.
Après discussion la question se pose toujours de savoir si ce genre de fiche est utile. S’il s’agit de recevoir des fiches comportant « RAS »…

Nathalie CAMP-LEGRAND :
Constat de problème de tracés et de taille des objets sur certains clubs, surtout pour des clubs débutants.
La baisse de niveau des équipes et le manque de motivation deviennent récurrents.
Il y a toujours un flou sur les tracés, dû au problème du nombre de carrefours et de changements de directions.

Françoise BILLARD (par écrit) :
- Lors de la réunion des juges de janvier 2014 à la SCC, les juges présents ont émis une remarque (ce jour-là je n’ai pu émettre qu’un avis de postulante n’ayant pas encore jugé): faire le coup de feu en 2 fois (un le samedi et un le dimanche). C’est ce que j’ai appliqué pour mes jugements; le groupe est moins important (5 à 9 chiens) donc plus facile pour le juge de voir les chiens et moins stressant pour les chiens (certains sont inquiets par l’effet "nombre" et bougent au coup de feu sans pour cela être paniqués, peut-être, par lui).
Pour signaler à tous les clubs; le coup de feu en 2 groupes peut-on le mettre dans le prochain règlement ou sur un PV?
C’est effectivement une mesure qui sera mise en place, de même que le prochain règlement demandera que les lieux et heures du coup de feu soient précisés dans le programme. En mentionnant donc éventuellement le fait que le coup de feu est tiré jour par jour.
- Serait-il possible que le GTRU, suite aux rapports techniques, donne son avis sur comment ils sont remplis, surtout pour les nouveaux clubs qui organisent et les nouveaux juges (je m’explique: à Castres la première partie du rapport n’était pas remplie lorsque je leur ai signalé, ils ont été étonnés car ni le précédent juge, ni le GTRU leurs avaient dit quelque chose. Ils ont dû à la dernière minute le remplir). Pour les nouveaux juges cela serait aussi une aide pour ne pas faire 2 fois les mêmes erreurs ou oublis.
Il faudra en effet que le GT RU se penche sur ce problème, qui n’exclut pas par ailleurs d’alléger le contenu du RT, beaucoup d’informations étant incomplètes ou peu utiles. Les juges seront associés à cette réflexion.

Hervé GUICHARD (par écrit) :
Côté juge, j’ai pu voir des épreuves bien organisées, avec des secrétariats compétents, hormis une d’entre elles « un peu bordélique ».
Je n’ai pas constaté d’énormes erreurs, ni dans la conception des parcours, ni dans la pose des objets.
Et malgré cela, toujours un faible taux de réussite. Qui s’explique en grande partie (pour un bon tiers des échecs) par un manque de travail, un manque de motivation des chiens, voire tout simplement un manque de connaissance de la discipline.

Bernard POTTIN (par écrit) :
Concernant mes souhaits, reprendre le compte-rendu de Jean-Bernard Moings lors de la réunion à la S.C.C de janvier 2014. (Table ronde des Juges).
Pour le coup de feu, voir réponse faite à la question de Françoise BILLARD (deux groupes possibles, lieu et heure sur le programme).
En cas de découverte Bernard POTTIN propose que les objets soient remis au traceur seulement en présence du juge. Par exemple pas de conducteur arrivant bien avant le juge et « soumettant » ses objets au traceur, sans le contrôle du juge.
Cette mesure pourrait en effet être reprise dans une évolution du règlement.

3 – Retour sur la Coupe de France et le Championnat 2014
Les membres de la CUN-cbg, présents durant tout le Championnat ont apprécié le travail qui leur a été donné de voir et que le système Coupe – Championnat fonctionne bien et est plus représentatif de la valeur des équipes.
Cette finale a été bien organisée, par le Sport Canin Valentinois, que nous remercions des efforts réalisés lors de la préparation de cet événement.

4 – Organisation du Championnat 2015 et appel à candidature pour 2016.
Nathalie SFER nous fait part de ses difficultés rencontrées dans l’organisation de cette 9ème Coupe de France et du Championnat 2015, dues au fait que la salle prévue à l’origine a subi d’importants dégâts suite à des intempéries particulièrement violentes, et suivies par un incendie.
Toutefois, tout est mis en œuvre pour pallier cette situation et trouver une solution satisfaisante pour tous. En ce qui concerne une éventuelle candidature pour 2016, la réflexion est toujours menée et nous n’avons pas de réponse formalisée à ce jour. Le GT RU est en contact avec quelques clubs actuellement.

5 – Questions diverses


Question écrite de Françoise BILLARD :
A - Modification règlement RU :
- 5a - Comme l'a proposé Nathalie Camp-Legrand lors de la réunion annuelle des juges 2013, pour le nouveau règlement, passer à 3 mentions avec 2 ou 3 juges différents dans 2 ou 3 régionales différentes pour monter de niveau.
Après discussion il est retenu de demander 2 EXC (2 juges et une mention hors régionale d’origine) pour passer d’une classe à une autre, hormis le brevet bien sûr. Il apparait inutilement contraignant de demander plus de sorties, surtout dans une discipline qui peine toujours à accueillir toutes les demandes d’engagement.
Il est donc choisi de privilégier la qualité technique des équipes, plutôt que leur aptitude à traverser la France.

- 5b - Le Règlement de la Recherche Utilitaire précise : VI - CONDITIONS D’ACCES AUX DIFFERENTES CLASSES - d - Epreuve de recherche pratique : CLASSE III .... Les équipes maîtres-chiens ne sont pas autorisées à postuler dans leur propre club, les épreuves de classe 3 étant sélectives pour la Coupe de France.
Pourquoi ne pas élargir cette disposition aux autres classes : brevet (exception pour une équipe nouvelle (conducteur débutant), classe I, classe II, cela évitera certains abus . . . . .
Parce que les règlements de la SCC ne permettent pas cette interdiction. D’autre part une équipe d’un club A peut très bien entretenir d’excellentes relations avec un club B et s’entrainer souvent avec celui-ci. La mesure proposée ne résout pas ce cas de figure, fréquent.
Par ailleurs s’il faut encadrer et traiter les abus, il ne s’agit pas non plus de faire peser sur chacun un soupçon de tricherie.

B - Où en sont les dossiers évoqués dans le PV GTRU 12 : "6 Dossiers M. Alain Pain et M. Bernard POTTIN," et "7 Dossier M. Charles GERVASONI" ?
A ce jour les dossiers ont été examinés par la Commission des juges de la SCC, en date de 24 juin 2014. Charles GERVASONI, Alain PAIN et Bernard POTTIN étaient présents et ont été entendus par la Commission contradictoirement à Jean-Bernard MOINGS
- PV GTRU 13 : "Nous sommes à ce jour sans nouvelles d’une candidature de Juge, à laquelle l’accord de Formation Initiale a été octroyé."
Ni le GT RU ni la CUN-cbg n’ont de nouvelles de cette candidate, et ce depuis la finale 2013.

Hervé GUICHARD (par écrit) :
Sur le règlement, rien de plus que ce qui a été évoqué précédemment.

Question écrite de Pierre QUERRIEN :
1 /Constat des juges : Suite au PV n° 11 " Distance accordée en cas de relève du chien. La distance retenue est celle correspondant à la dernière position de le sur le BON PARCOURS Cependant j'ai pu constater, que bien souvent la distance indiquée ne correspond à celle du BON PARCOURS quitté 3 ou 400 m en arrière.
EX : Relève 700 m, quitte le BON PARCOURS à 300 m. Comportement de l'équipe durant ces 400m ?....ce complément d'information pourrait être exploité pour corriger, voire améliorer l'efficacité du chien dans ses relèves et celle du maître dans son accompagnement.
Cette Mention ne pourrait-elle pas être inscrite sur la fiche technique ?
Après discussion il est convenu de ne pas alourdir encore les informations contenues dans le RT. Les distances parcourues hors parcours et avant relève dépendent d’une multitude de critères, pas nécessairement toujours rationnels, et vouloir les expliciter est peut-être sans fondement.
2 /Formation des formateurs ?
Les présents estiment que nous n’avons pas vocation à former des formateurs. Les formateurs ne se « décrètent » pas mais deviennent pertinents en fonction de leur expérience et de leur implication.
3 /Dossiers : Un certain nombre d'équipes s'impatientent de ne pas avoir encore de réponse Dossier Alain PAIN, Bernard POTTIN et Charles GERVASONI.
Nous avons, à chaque fois que nous avons été sollicités, répondu sur ce point. Chaque dossier a dû être constitué par le GT RU, puis validé par la CUN-cbg, puis le comité de la SCC, avant d’être transmis à la Commission des juges de la SCC. Ces étapes prennent nécessairement beaucoup de temps puisque par exemple il n’y a que 3 réunions de la CUN-cbg et 2 pour la Commission des juges, par année.

Question écrite de Vincent ROUAULT :
-pourquoi le GTRU n’intervient pas lorsque l’on refuse à un nouveau club d’ouvrir une section RU alors qu’il en manque pour organiser ?
Le GT RU peut, et l’a déjà fait, intervenir pour tenter de faciliter la compréhension par une Canine Régionale de la problématique d’un club. Il faut cependant que cela lui soit demandé ; il ne peut deviner les difficultés d‘un club !
Par ailleurs, rappelons que les Groupes de Travail n’ont pas le droit ni le pouvoir de s’ingérer dans les décisions des Canines Régionales, qui gèrent seules les activités et les associations relevant de leur zone d’influence.

- qui pour remplacer Patrice LONGCHAMP (CRRU et statistique sur le site du GTRU)
Depuis que la question écrite a été posée, Nathalie SFER a été nommée par le GT RU en tant que CRRU. Les statistiques seront gérées par le GT, de manière allégée pour 2014, et plus finement pour l’avenir.
-la relance sur les parcours n’est pas utilisée (il faudrait peut-être la supprimer)
La relance, comme dit depuis longtemps, ne sera pas reprise dans le prochain règlement.
-retour à 3 mentions pour le niveau 1 et 2 (beaucoup trop d’échecs dus au passage trop rapide dans les niveaux)
Voir la réponse faite plus haut.
-quand aura- t- on un support écrit pour la formation et les stagiaires ?
Il appartient à chaque animateur de stage, de définir lui-même son programme, cela fait partie de son travail. Il semble souhaitable de permettre à chacun de faire valoir son expérience et sa pratique de la discipline, ce qu’un document « formaté » et unique rend difficile.
Championnat de France:
Suite à l’appel d’offre du GTRU pour trouver un club pour organiser la coupe de France il est dommage que lorsqu'un club est motivé pour l’organiser (AOC LAROQUE des ALBERES (66) ) il soit confronté à divers problèmes administratifs et financiers avec la responsable régionale pour pouvoir l’organiser.
Ni Jean-Bernard MOINGS, ni Jean-François DUBOIS, plus particulièrement en charge du Championnat, n’ont été contactés par ce club. Là encore, le GT RU peut, et aide les clubs en intervenant si nécessaire auprès des Canines Régionales, et à chaque fois cela a permis de débloquer des situations parfois tendues. Mais sans information du club en question rien n’est possible. Le CRRU en charge du secteur n’a pas non plus fait remonter l’information…

Nathalie CAMP-LEGRAND :
En ce qui concerne le Règlement, souhait de passage de Niveau avec 3 mentions.
Voir ci-dessus.

Jean-Bernard MOINGS :
Le Règlement en vigueur arrive à son terme et une relecture de celui-ci est en cours. Certaines modifications y seront proposées comme, entre autre, le nombre de mentions, les qualificatifs et la suppression de la relance, pour validation par la CUN-cbg, avant son passage en commission au Comité de la Centrale Canine.
Il entrera en vigueur au cours de l’année 2015 à une date qui sera précisée ultérieurement, et sur certains points le GT RU consultera une dernière fois pour éventuellement choisir entre plusieurs options.

 

Information Conseil de discipline SCC

Suite à la Commision des juges du 24 juin 2014, les dossiers de MM Gervasoni, Pain et Pottin ont été transmis par cette dernière au Conseil de discipline de la SCC.

Après sa réunion du 30 septembre, celuiçi a prononcé les sanction suivantes :

- M. Bernard Pottin : Avertissement.
- M. Alain Pain : Avertissement.
- M. Charles Gervasoni : 1 an de suspension.

Depuis lors M. Charles Gervasoni a démissionné de ses fonctions de juge.

 

Procès verbal N° 14 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date des 15 et 16/07/2014 et validé par le comité de la SCC le 16/09/2014

Compte-rendu de la réunion du 18 juin 2014, tenue à Prémilhat (03).
Membres présents : MM. Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Mme Michèle Dhume, M Jean-François Dubois : membres.

Ordre du jour :

1 – Correspondants Régionaux de Recherche Utilitaire ( CRRU )
2 – Réunion Juges - CRRU
3 – Mode de sélection à la Coupe de France et au Championnat de R.U.
4 – Révision du Règlement

1 -Correspondants Régionaux de Recherche Utilitaire ( CRRU )

Suite à la démission de Monsieur Patrice Longchamp de ses fonctions de CRRU, le GTRU, après en avoir délibéré, propose la nomination de Madame Nathalie Sfer pour les Régions Île de France – Picardie – Nord – Pas de Calais.

Le GTRU a procédé à une redéfinition du rôle du CRRU, voir l’annexe ci-jointe.

2 - Réunion Juges - CRRU

La réunion annuelle est prévue le 3 Août 2014 à Prémilhat à 9 h 30 – salle Germaine Blouin (face à l’église).

Ordre du jour

1 – Retour d’activité des CRRU dans chaque région
2 – Constat des Juges sur les organisations des épreuves, dans l’optique d’une création de Fiche de Suivi
3 – Retour sur la Coupe de France et le Championnat 2014
4 – Organisation de la CFRU et du Championnat 2015 et appel à candidature pour 2016
5 – Questions Diverses

3 - Mode de sélection à la Coupe de France et au Championnat de R.U.

Il est envisagé de modifier le mode de sélection des finalistes, seules les épreuves ayant au moins 4 Niveaux III inscrits à leur programme, seront retenues comme qualificatives pour la CFRU et le Championnat et permettront l'attribution du CACT et ce, à compter du 21 mars 2015, date de début de la période de sélection 2015/2016.

4 - Révision du Règlement

Le Règlement actuellement en vigueur arrivant à son terme des 5 ans l’an prochain, il sera réajusté en fonction des constats effectués depuis sa mise en application en Juillet 2010.


ANNEXE au CR N° 14 du 18/06/2014


Rôle du Correspondant Régional Recherche Utilitaire
Le CRRU est en charge de faire circuler les informations du GTRU vers les utilisateurs et vice-versa.
Le CRRU devra établir une relation avec chaque Club dépendant de son secteur géographique et suivre l’évolution de la discipline dans sa région.
Le CRRU peut venir en aide aux Clubs souhaitant créer une section de RU en leur donnant la marche à suivre pour la création de leur section, ou parfois les démarches nécessaires à la création d’un Club.
Le CRRU dans son rôle de Conseil, aide les Clubs ou Sections souhaitant organiser une épreuve alors qu’ils ne l’ont jamais fait.
Le CRRU harmonise, dans sa Régionale, les dates d’épreuves de RU, par un dialogue ouvert avec les Clubs.
Le CRRU est également chargé d’informer les utilisateurs du fonctionnement des institutions de tutelle que sont la SCC et la CUN ‘’cbg’’, rôle et intérêt.
Le CCRU informera chaque fois qu’il sera nécessaire le GTRU et à minima tous les semestres, par la transmission d’un rapport d’activités de chaque Région.
Des échanges réguliers entre les CRRU et le GTRU sont souhaitables et souhaités. Il est prévu a minima une réunion par an de tous les CRRU avec le GTRU.
Le CCRU ne peut en aucun cas s’immiscer dans la vie d’un Club où le Comité est seul Maître à bord !

 

Procès verbal N° 13 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 11/03/2014 et validé par le comité de la SCC le 25/03/2014

Compte-rendu de la réunion du 21 janvier 2014, tenue à Prémilhat (03).
Membres présents : MM. Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Mme Michèle Dhume, M Jean-François Dubois : membres.

Ordre du jour :

1 - Juges
2 - Fiches pratiques
3 - Site Internet du GTRU
4 - 8ème Coupe de France 2014
5 - Stages
6 - Epreuves

1 – Juges
1.1 Madame Françoise Billard et Monsieur Hervé Guichard sont nommés Juges Stagiaires.
Monsieur Jean-Bernard Moings est actuellement élève Juge.
Nous sommes à ce jour sans nouvelles d’une candidature de Juge, à laquelle l’accord de Formation Initiale a été octroyé.

1.2 Monsieur Roland Verville, par courrier en date du 12 février 2014, nous a fait part de sa démission de sa fonction de juge de Recherche Utilitaire.

2 – Fiches pratiques
Le GTRU a réalisé une Fiche destinée aux organisateurs d’épreuves, qui sera mise sur site courant février.
La prochaine Fiche Pratique aura pour thème les méthodes et techniques de la conduite d’un chien en Recherche Utilitaire, et sera constituée d’une suite de plusieurs volets dont la publication, sur le site du GTRU, se fera au fur et à mesure de leur rédaction.

3 – Site Internet du GTRU
En fonction de l’évolution du site de la CUN-cbg, le GTRU sera sans doute appelé à modifier le contenu et le fonctionnement du sien, lequel est avant tout un outil technique et de vulgarisation.

4 – 8ème Coupe de France 2014
Madame Michèle Dhume, représentant le GTRU, s’est rendue à l’automne au club du Sport Canin Valentinois, dans le cadre de la préparation de la Coupe de France 2014.
Une deuxième visite est prévue début février.
Nous profitons de cette occasion pour remercier le club de Valence de son accueil et de son écoute.
La fiche de sélection pour cette 8ème Coupe de France et Championnat de R.U. sera mise en ligne sur le site du GTRU début février.
La période à prendre en compte pour cette sélection est comprise du 23 mars 2013 au 16 mars 2014 inclus.

5 - Stages
Le GTRU émet le souhait d’un retour des organisateurs et des participants concernant ces stages, afin de mener une réflexion sur l’évolution de ces derniers en ayant des points plus ciblés, pour assurer une meilleure progression.

6 - Epreuves
Il serait souhaitable que les clubs organisateurs prévoient, dans le programme de leurs épreuves, un plus grand nombre de classe III, afin de permettre aux équipes cynophiles de cette classe de mieux tenter d'assurer leur qualification au Championnat et à la Coupe de France de R.U.
La multiplication des épreuves, intégrant cette classe III, devrait faciliter le déplacement des postulants de part une meilleure répartition géographique de celles-ci.

 

 

Procès verbal N° 12 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 09/07/2013 et validé par le comité de la SCC le 01/10/2013

Réunion du 29 mai 2013, tenue à Prémilhat (03).
Membres présents : MM. Jean-Bernard Moings Responsable du groupe, Jean-François Dubois et Mme Michèle Dhume, membres.
Absent excusé : Néant

Ordre du jour :

1 - Réunion de Huisseau-sur-Cosson
2 - Rapport technique
3 - Correspondants régionaux
4 - Coupe de France 2014
5 - Site internet
6 – Dossiers M. Alain Pain et M. Bernard Pottin
7 – Dossier M. Charles Gervasoni
8 - Réunion annuelle

1 - Réunion de Huisseau-sur-Cosson
Le compte-rendu de la réunion "juges et CCRU "organisée à l’occasion de la Coupe de France 2013 figure ci-après.

2 - Rapport technique
Afin d’en faciliter l’utilisation et l’exploitation le rapport technique est revu en une version corrigée. Un exemplaire figure en annexe de ce PV.
Afin d’apporter une clarification il est précisé que traverser un carrefour en allant tout droit ne constitue pas, par définition, un changement de direction, mais un changement potentiel.

3 - Correspondants régionaux
Afin de couvrir le secteur laissé vacant par M. Charles Gervasoni , il est décidé de recourir à une solution appelée à évoluer.
Ainsi les départements 01, 07, 26, 38, 42, 69, 73 et 74 seront rattachés au secteur de Michèle Dhume.
Les départements 04, 05, 06, 13, 83 et 84 seront placés sous la responsabilité de Vincent Rouault dont le travail actuel dans un secteur peu riche en RU nous prouve sa détermination.

4 - Coupe de France 2014
Le club de Valence (26) est candidat, le Groupe Travail a d’ores et déjà pris contact avec M. Manuel Ramos, président du club.
Michèle Dhume est pressentie pour juger cette Coupe de France.
Dans l’objectif d’un rapprochement avec l’ensemble des disciplines gérées par la CUN-cbg, il est décidé de mettre en place un système Coupe (pistes du week-end) et Championnat (pistes de la Coupe avec coefficient 3 + points de sélection), dès 2014.
Par ailleurs, afin d’assurer un classement des dix équipes sélectionnées, les équipes sans mention se verront attribuer par distance dégressive de 10 à 1 points, avec le coefficient habituel de 3.

5 - Site internet
Afin de faire mieux comprendre la discipline aux néophytes, le site proposera une rubrique " Paroles de conducteurs ". Les personnes choisies répondront à un certain nombre de questions, sur leur expérience, leur vision de la RU, leur perception de son évolution et d’autres sujets généraux.
Les interviews pourraient être diffusées tous les deux mois environ, et archivées sur le site.

6 - Dossiers M. Alain Pain et M. Bernard Pottin
Suite à certaines anomalies et manquements au règlement constatés lors de des épreuves de Lusignan (86) organisées par le CC Mélusin (6 et 7 avril 2013), jugées par MM Alain Pain et Bernard Pottin, le GT RU demande à la CUN-cbg d’instruire les dossiers présentés, puis de transmettre au comité de la Société Centrale Canine.

7 – Dossier M. Charles Gervasoni
Deux jugements de M. Charles Gervasoni, concernant tous deux Mme Mylène Fenet, ont conduit à des réclamations de la part d’organisateurs ou de conducteurs.
Par ailleurs le fait qu’il se soit désisté en tant que juge de la Coupe de France est évoqué.
Le GT RU demande à la CUN-cbg d’instruire le dossier présenté, puis de transmettre au comité de la Société Centrale Canine.

Proposition de la CUN "cbg" : Dossiers (points 6 et 7) à instruire par le GT RU avec M Patrick Vandestienne, secrétaire adjoint de la CUN "cbg".

8 - Réunion annuelle
Suite au constat fait lors de la réunion de Huisseau-sur Cosson, il est prévu d’organiser le 10 août prochain une réunion sur une journée à laquelle seront conviés les juges, les correspondants régionaux, et les responsables RU nommés par les SC régionales.
En dehors des sujets habituellement abordés lors de la réunion « Coupe de France », ce sera l’occasion de mettre en place une concertation pour la réalisation des fiches pratiques, dont les premières devraient concerner d’une part l’organisation d’épreuves (règlement, technique, état d’esprit), et d’autre part la gestion des aires de départ (conception et mise en œuvre par l’équipe).
Cette réunion aura lieu à Prémilhat (03).

Compte-rendu de la réunion du groupe en date du 12 avril 2013, dans le cadre de l’organisation du championnat de France à Huisseau-sur Cosson.

Membres présents : Messieurs Daniel Schwartz, Président de la CUN "cbg", Pierre Rouillon, administrateur de la SCC, responsable des GE/CUN "cbg", Michel Chirat, Secrétaire Gal de la CUN "cbg", Jean-Bernard Moings, responsable du groupe,
Madame Michèle Dhume et Monsieur Jean-François Dubois, membres, participaient également à la réunion : Mesdames . Nathalie Camp-Legrand, Françoise Billard, Messieurs Claude Mayet, Pierre Querrien, Vincent Rouault, Patrice Longchamp.
Absent excusé : Messieurs Lionel Miritsch, Bernard Pottin, Charles Gervasoni, Hervé Guichard.

Ordre du jour :

Le GTRU adresse ses remerciements à Messieurs Schwartz, Rouillon et Chirat pour leur présence à cette réunion.

1° - Lecture d’un communiqué
Lecture est faite, par Jean-Bernard Moings, d’un communiqué transmis par Charles Gervasoni à l’assistance et par lequel ce dernier ne souhaite plus juger d’épreuves de R.U. pour le moment.

" Constatant d'une part des interprétations personnelles et laxistes du règlement, ou que sa non application évidente lors d’ épreuves ont pu avaliser des tricheries et favoriser l’accès à la Coupe, des abus de pouvoir en contradiction totale avec le même règlement sans aucune conséquence et d’ autre part une application excessive et intransigeante de celui ci, donnant la fâcheuse impression de deux poids deux mesures : J'ai décidé de ne pas juger la Coupe que le GTRU m’ avait confié, de suspendre mon rôle de juge, de Correspondant Régional et de concurrent. L'ouverture d'esprit de la discipline ne peut être un alibi pour enfreindre ou ignorer volontairement les règles qui la régissent. "

M. Daniel Schwartz renouvelle son soutien au GTRU

Le GTRU prend acte de la décision de Charles Gervasoni, en tant que Juge, et demande à ce que cette décision soit actée, puisque tel est son souhait.

2° - Présentation des membres du GTRU
Le GTRU ainsi que Messieurs Schwartz, Rouillon et Chirat, formulent des souhaits de bienvenue à Madame Michèle Dhume qui intègre le GTRU.

Fonctions des membres du GTRU :

Jean-Bernard Moings
Responsable du Groupe
Relations institutionnelles, Gestion des juges, Site internet et le Calendrier.

Jean-François Dubois
Secrétariat
Coordonnateur Coupe de France , Rapports de jugements , Gestions des CRRU, Subventions stages.

Michèle Dhume
Suivi des stages, Référente fiches pratiques, Formation.

3° - Stages de RU
Tout en conservant la trame qui a été élaborée précédemment, une réflexion générale sera menée sur la mise en place des stages de formation.
Monsieur Daniel Schwartz, Président de la CUN "cbg" rappelle à ce sujet que les demandes de subventions doivent être faites auprès des instances dès que le stage a été réalisé et non plusieurs mois à l’avance, et que le versement de ces subventions se fera à la Société Canine Régionale, laquelle reversera directement au club organisateur les fonds attribués.

4° - Coupe de France de RU
Un appel à candidature pour 2015 est lancé.
Une évolution de la perception des épreuves de RU se fait jour et il est sans doute nécessaire de mener une réflexion à ce sujet pour les prochaines Coupes.

5° - Point sur les cursus de Juges engagés à ce jour
Françoise Billard et Hervé Guichard auront terminé leur formation avant la fin de l’année 2013 et devraient passer en commission des Juges afin d’être opérationnels en 2014, si la dite commission valide leur cursus.
Jean-Bernard Moings, en fonction de ses disponibilités, devrait également pouvoir terminer sa formation et juger à partir du second semestre 2014, après sa nomination par la dite commission.
Madame Laurence Labruna est en instance de repasser son examen d’accès au cursus d’élève Juge.

6° - Rapports techniques et collecte des données
Après maintenant 4 ans de collecte de données, nous avons demandé à Patrice Longchamp, chargé de collecter les infos techniques et de les exploiter en vue de mettre en forme les statistiques, de nous faire part de ses réflexions sur d’éventuelles modifications et de simplifications des RT.
Il en ressort qu’il est constaté :
- Un manque de précisions sur les documents
- Des redondances
- Des infos jamais renseignées (pression atmosphérique entre autre)
- Changements de directions et traversées de carrefours demande de clarification
- Dissocier agglomération et supports
- Réduire travail et style du maître
- Conditions de conduite
- Clarification dans les distances de relèves

Monsieur Pierre Querrien évoque les relèves d’équipe en fonction de la topographie.
Monsieur Patrice Longchamp doit revoir le rapport de jugement et modifier la case réservée aux distances de relèves pour y introduire la distance effectuée sur le parcours et celle à laquelle l’équipe est relevée en dehors du parcours.

7° - Programmation de cette réunion annuelle
Cette réunion annuelle indispensable, où nous avons la possibilité de nous retrouver GT, CRRU et Juges afin de partager notre ressenti et de mettre en commun nos idées, n’est pas forcément bien programmée le vendredi après-midi, au moment de la Coupe de France, alors que bien des tâches nous accaparent et ne nous laissent que très peu de temps pour ce travail.
Des propositions seront faites en ce sens, avec sans doute une réunion de travail annuelle en Région Centre ou à Paris et ce sur une journée complète.

8° - Questions Diverses
Souhait de la diffusion d’un Bulletin National, sous contrôle du GTRU, dans l’esprit de la communication mise en place par Patrice Longchamp
- Création de 2 nouvelles sections de RU chez Claude Mayet
- Création de sections chez Vincent Rouault
- Création d’une section chez Jean-François Dubois
- Pierre Querrien nous fait part de ses difficultés à implanter la RU en Seine Maritime
- Nathalie Camp-Legrand souhaiterait qu’on revienne à une 3ème Mention pour le passage en classe supérieure.

9°. Proposition de nomination de juges stagiaires.
Par courrier en date du 1° juillet 2013, à l’adresse de la CUN "cbg", le GT RU propose les nominations suivantes au titre de juge stagiaire :
Madame Françoise Billard
Monsieur Hervé Guichard.
Ces élèves juges étant parvenus à la fin de leur période de formation initiale et ayant satisfait aux différents examens et tests de contrôle des connaissances.

 

 

Compte Rendu de la réunion du 10 août 2013 à Prémilhat

Public concerné :
Juges, CRRU, « Animateurs RU » nommés par les SCR.

Présents :
GTRU : Jean Bernard Moings, Jean François Dubois, Michèle Dhume.
CCRU : Patrice Longchamp, Claude Mayet, Pierre Querrien, Vincent Rouault.
Juges : néant.
Elèves juges : Françoise Billard, Hervé Guichard.
« Animateurs RU », nommés par les SCR : Nathalie Sfer.

Absents excusés :
Juges : Nathalie Camp Legrand, Charles Gervasoni, Lionel Miritsch, Bernard Pottin, Roland Verville
« Animateurs RU », nommés par les SCR : Yolande Baliko, Michèle Orhan.

Après les remerciements de Jean Bernard Moings aux participants pour leur venue, Michèle Dhume retrace l'historique de la RU, en rappelle la spécificité et l'esprit. Voir " Retour sur l'évolution de la discipline " en publication suivante.

Le GTRU constate le développement de la discipline, et l'arrivée de nombreuses équipes et structures demandeuses d'outils. Afin de permettre rapidement l'établissement d'un « cahier des charges » à destination des organisateurs et traceurs, de « fiches pratiques » pour les nouveaux utilisateurs, les participants ont longuement échangé sur les points clés.

Pour les débutants, faire connaître :
Les aspects contraignants de la RU;
Coût.
Disponibilité.
Difficultés à s'engager dans les épreuves.
Obéissance de base à faire acquérir au chien.

Fondamentaux de la RU
Quelle que soit la classe, les parcours sont variés, non convenus.

Objet référence et enquête
Objet ref :
porté par le poseur pendant la pose du parcours et remis dans un sac plastique neuf, sur lequel est écrit le n° du parcours.

Objet référence au sol en Brevet et classe I :
doit se trouver dans la zone où le témoin a vu le poseur (aire de départ) Cet objet que le chien aura à découvrir, lui permettra de découvrir ainsi le pied de piste, et d'utiliser la technique de foulement.

L'enquête :
Le but de l'enquête est d'obtenir le plus de renseignements possibles utiles en cas de rencontre d'un témoin éventuel. Le témoin de l'organisation doit pouvoir renseigner le postulant sur les caractéristiques physiques et vestimentaires du poseur, et sur la zone où on a vu le poseur. (rôle et limites du témoin et de ses indications)

Esprit des parcours
Le travail en espace ouvert induit nécessairement des variations d'un tracé à l'autre, et la possibilité de rencontrer quelques surprises sur son parcours. Les parcours ne sont donc pas à comparer entre eux, il s'agit plus de valider un niveau technique.
Dans le cadre du règlement, les parcours seront construits pour permettre au chien d'exprimer :
sa motivation : développée par l'amour du maître ou d'une autre personne, par l'amour des objets, par les récompenses, les caresses ou compliments,
son autonomie,
ses compétences en quête ou au foulement,
son intérêt pour les objets et la personne.

Ces compétences innées ou à acquérir feront l'objet de fiches techniques.

Le maître
Manque parfois de connaissances techniques et peut préférer des solutions faciles temporaires à une vraie construction de l'équipe.
Assimile trop souvent résultat isolé à compétence
Il doit être un éducateur.
Il doit construire avec cohérence la progression technique de son chien.
Il serait souhaitable que, dans le rapport technique remis au postulant, le juge donne un véritable avis sur ce qu'il a vu de l'équipe et de son travail. Si le juge n'a pas nécessairement la fonction de « coach », il ne doit pas hésiter à se prononcer au delà d'un simple constat sur le résultat du jour.

L'accompagnement
En longe ou en libre (longe non tenue ou détachée), chien acteur et décideur, le but est la recherche de l'harmonie dans l'équipe, compréhension et confiance mutuelles.

Cahier des charges organisateurs – traceur : projet
Respecter le règlement, c'est aussi respecter les postulants.
Construction des parcours : S'assurer que la topographie locale convient au règlement. Sinon il est préférable de s'abstenir.
Brevet : vrai travail prouvant la valeur et la cohésion de l'équipe. A juger comme les autres classes. C'est la porte d'entrée de la RU.
Classe I : prolongement du travail de brevet, avec difficultés accentuées, refroidissement, distance, supports, objets, directions.
Classe II : classe intermédiaire, qui doit préparer l'équipe à l'environnement plus riche et varié de la classe III.
Classe III : Dans la classe III, l'environnement plus « pollué » ou plus riche, n'est pas sans limite. Réfléchir à la densité de vie, d'humains, d'animaux, de pollutions diverses qu'on pourra rencontrer selon les horaires. Attention, l'environnement peut sérieusement compliquer le travail de l'équipe.
Il n'est pas acceptable de constater des tracés trop difficiles au prétexte que l'environnement est ce qu'il est dans ce secteur. Il faut soit se déplacer, soit renoncer, mais l'équipe n'a pas à faire les frais de la topographie locale.
Niveau III = niveau de la classe + environnement et perturbations liées.

Changements de directions
C'est un changement d'axe effectif, à distinguer des changements de direction potentiels.
Un nombre trop important de changements de direction potentiels peut induire une difficulté supplémentaire.

Les objets
Quelle que soit la classe, la taille des objets est identique. (attention aux brevets, où les objets sont quelquefois démesurément grands et colorés)
Le rôle des objets est de valoriser le travail du chien, ils ne sont pas un fléchage du parcours.
Ils seront convenablement imprégnés en les portant sur soi, en situation active (et non au lit toute la nuit comme quelquefois).
Selon la classe, ils seront déposés, suspendus, cachés selon le règlement, dans le foulement naturel du poseur.
Il est préférable que le premier objet soit en tissu ou à forte imprégnation. Il n'est pas utile de cacher un objet plastique relativement petit dans de l'herbe de 50 cm.

Technique de pose
Etre conscient de :
l'importance des vents, de dos, de face, de côté, ¾ avant ou arrière, tournants, de l'interaction avec les obstacles. Imaginer la réponse technique du chien: réalisable ou irréalisable pour le niveau.
Des assises, des changements d'assise,
de l'hygrométrie et de la température,
de l'environnement, agressif ou non,
des pollutions éventuelles,
du choix de la nature de l'objet et du lieu de sa dépose,
de l'interférence possible du retour inapproprié du poseur à la fin de son parcours.

Questions diverses
Communication de Nathalie Camp-Legrand
Il a été fait lecture à l'assistance de courriers de Nathalie Camp-Legrand ayant pour objet :
des réflexions sur le règlement actuel et des souhaits d'amendements de celui-ci lors de la prochaine mise à jour.
un constat du niveau de technicité des pratiquants actuels.
Nathalie Camp-Legrand attire aussi l'attention sur le problème des chiennes gestantes ou ayant mis bas récemment, engagées en épreuve.

Conducteur de chien
Le conducteur d'un chien n'est pas obligatoirement le propriétaire déclaré sur la licence. Une tierce personne peut conduire un chien ne lui appartenant pas.
Lors de la cession d'un chien à une tierce personne, le chien garde le niveau dans lequel il était avant la cession. Un chien ayant déjà participé en classe II, ne peut pas recommencer en classe I.

Distance accordée en cas de relève par le juge
La distance retenue est celle correspondant à la dernière position de l'équipe sur le bon parcours.

 

 

Retour sur l'évolution de la discipline

18 juin 1986 : naissance officielle de la RU.
10 août 2013 : La Recherche utilitaire a 27 ans. Il est temps de faire le point.

Historique
Spécificité de la recherche utilitaire / pistage
Méthodes et règlement initial
Niveau I
Niveau II
Niveau III

Evolutions du règlement

Constat en 2013

Historique et état d’esprit initial
Il existe le pistage , succession de lignes droites, rarement de courbes, d'angles aigus, droit ou obtus. Des fausses pistes coupent le parcours à angle droit. On indique le départ au chien à l'aide de 2 piquets distant de 10 mètres, on lui accorde une ou deux relances, et on calcule les points.
En général, dans un même concours, les pistes sont identiques.
On juge l'exactitude de la trajectoire du chien, la relève des objets est strictement codifiée et on enlève des points dès que le chien s'écarte du foulement.
La RU est née de l'action de Monsieur Roby qui estimait que les qualités naturelles du chien n'étaient ni respectées, ni exploitées. Il crée la RU.

Spécificité de la RU
En pistage, on connait le parcours et on ne permet aucune initiative au chien, on le mécanise pour qu'il ne perde pas de points.
En RU on ne connait pas le parcours qui doit être varié.
Chaque parcours est différent, et non convenu.
On propose une situation au chien, et on attend de lui, qu'il la résolve.
On lui procure dans un sac plastique un objet porté par la personne disparue pendant la pose du parcours, c'est l'objet de REF.
Un témoin est à disposition pour répondre aux questions du maître qui essaiera d'obtenir quelques indications utiles. C'est l'ENQUETE

Monsieur Roby élabore un règlement qui respecte une progression dans la technique et les savoirs-faire.
Il octroie non un pointage mais une mention, car on ne peut comparer les parcours, qui sont tous différents.
Toutes les indications de distance et de durée sont « environ »
Il n'y a pas de classement entre les équipes.

Méthodes et règlement initial 18 juin 1986
Niveau I :
Dans une aire de 1600 m² environ, le témoin indique approximativement une zone où la personne est passée et a perdu un O Ref.
Il s'agit de découvrir cet objet qui indique le pied de piste en utilisant la technique de QUETE et non le hasard. Le chien pourra ensuite suivre son parcours en utilisant le FOULEMENT.
L'organisateur doit réfléchir à la conception de cette zone de départ, tenir compte des vents, anticiper la présentation du travail pour permettre ainsi au maître de placer son chien dans des conditions qui lui permettront de travailler techniquement.

Niveau II :
Dans une aire plus grande, 2500 m², sans O Ref au sol, malgré le brouillage d'une fausse piste chaude,le chien doit encore trouver son parcours. Le chien confirme ainsi qu'il est capable de MEMORISER l'odeur de référence.

Niveau III :
Dans une aire encore plus grande, 5000 m² sans O Ref au sol, brouillée en plus d' une fausse piste froide, le chien doit démêler l'écheveau des odeurs.
Les parcours se situent en majorité en campagne. Petit à petit on enrichit l' environnement jusqu'au petit hameau ou lotissement et la vie qui les accompagne.

Pour avoir une mention , il faut trouver la personne avec 2 objets minimum.
Pour être admis dans la classe supérieure, il faut réussir 3 mentions EXC.
Découvrant la discipline, et grandissant avec, les équipes peinent à obtenir des résultats, ce qui ne fait pas une bonne publicité.

Evolutions du règlement
Pour faciliter le passage aux classes supérieures, 1er décembre 1992 apparaissent des qualitatifs : Exc 2 objets, TB 1 objet, B 0 objet. Il suffit d'obtenir au minimum ces trois qualitatifs pour être admis dans la classe supérieure.
Pour faire mieux connaître la discipline, et attirer d'autres équipes, on crée le 13 juin 1998 une classe initiation. Cette classe initiation deviendra plus tard le BREVET.
Comme les autres disciplines, nous fonctionnerons avec brevet, classe I , II et III .
Pour valoriser le travail accompli, apparaît la mention AB : 3 objets minimum sans découverte de la personne.
Pour faciliter les départs , on supprime le brouillage artificiel des aires de classe II et III, en estimant qu'il existe suffisamment de fausses naturelles.

Le 1er mars 2005, on cherche à augmenter le nombres d'équipes dans les épreuves, en diminuant la longueur des parcours et le temps accordé à la recherche. On cherche à simplifier le travail des organisateurs, en diminuant le refroidissement des classes II et III et en présentant des départs de II et III « proches de la réalité » ( tentative des adeptes du réel). On demande seulement 2 mentions dont une Exc pour changer de classe.

Le 27 avril 2007, règlement officiel SCC.
Quelques ajustements :
On rétablit la durée du niveau I : 1 heure
On accorde 1 heure 15 au niveau II
On garde 1 heure 30 au niveau III

Le 1er juillet 2010, le règlement rappelle en préambule :
La Recherche Utilitaire est fondamentalement une discipline « tout terrain » dans laquelle la routine et les stéréotypes n'ont pas leur place. Les chemins tracés ne sont qu'un des supports pouvant être rencontrés, et le fait de traverser des pâtures ou autres espaces verts, pénétrer des bois, franchir des talus ou passer des gués par exemple, relève de l'esprit originel de la discipline.
Il attire l'attention sur l'importance du travail de quête dans les départs.
Il diminue encore les distances, en gardant les mêmes refroidissements.
Il rapproche les objets REF du juge.
Il précise la nature et le format des objets.
Il précise le nombre de changements de direction.
Il précise les assises de chaque niveau et la proportion d'urbain.
Il accorde une tolérance de 10% de temps.

Fin 2010. Modification des critères initiaux pour accéder à la fonction de juge : avoir monté et conduit soi-même un chien en classe III et avoir obtenu un EXCELLENT et un TRES BON ainsi qu'une ancienneté de QUATRE ans minimum en Recherche Utilitaire

Constat en 2013
L'intérêt pour la discipline augmente et de nouvelles sections apparaissent.
Le nombre d'équipes est en nette augmentation.
En niveau I, les réussites sont plus rapides ( seulement 2 résultats positifs sont nécessaires pour accéder à la classe supérieure ) suivies souvent d'échecs dès le niveau II. Beaucoup de nouveaux utilisateurs ne voient que l'apparence de la discipline, n'ont pas conscience du travail nécessaire , ont besoin d'aide et sont demandeurs de « modes d'emploi »
Sur un plan technique, on constate un éparpillement des conceptions, et quelques dérives hors règlement, très dérangeantes. Certains parcours proposés sont « donnés », soit par méconnaissance, soit par volonté délibérée. A l'opposé, et pour les mêmes raisons, d'autres présentent tellement de difficultés techniques, qu'ils sont irréalisables.

Le nombre de juges demeure insuffisant. Trois nouveaux juges, jeunes, ont vaillamment gagné leurs galons, malheureusement, deux anciens juges nous ont quittés, un autre s'est désisté.

Il semble que le moment soit venu de faire le point, de dégager ou de retrouver les FONDAMENTAUX à acquérir, d' établir un cahier des charges à destination des organisateurs et traceurs, et assurer ainsi l'UNITE et la PERENNITE de la discipline.
(Rappelons que le règlement 2010 est applicable jusqu'en 2015)

 

Procès verbal N° 11 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 19/03/2013 et validé par le comité de la SCC le 26/03/2013

Compte-rendu de la réunion téléphonique du groupe en date du 22 février 2013
Membres présents : Monsieur Moings Jean-Bernard, Monsieur Dubois Jean-François

I - Composition du Groupe de Travail de Recherche Utilitaire :

Le GTRU a été endeuillé par la disparition de Jean-Pierre Laguesse-Paquay et nous souhaiterions que l’assemblée présente lui rende hommage par une minute de silence.

Après la désignation du responsable par le président de la CUN-cbg, la répartition des taches est la suivante :
Jean-Bernard Moings : Responsable du Groupe - Relations institutionnelles - Gestion des juges - Site internet - Calendrier.
Jean-François Dubois : Secrétariat - Coordonnateur Coupe de France - Rapports de jugements - Gestions des CRRU - Subventions stages.
Afin de se compléter, le groupe a fait à la CUN-cbg la proposition d’intégrer Michèle Dhume, dont les fonctions seraient : Suivi des stages - Réfèrente fiches pratiques – Formation.

II - Juges :

Madame Mylène Fenet a déposé un dossier de demande d’intégration de cursus de formation de Juge de Recherche Utilitaire.
Le GTRU donne un avis favorable à cette demande et transmet le dossier à la CUN-cbg pour suite à donner.

Madame Françoise Billard, Monsieur Hervé Guichard et Monsieur Jean-Bernard Moings ont tous trois passé avec succès l’examen technique du GTRU en date du 26 janvier 2013.
En conséquence ces 3 Elèves-Juges peuvent dès à présent commencer leur cycle d’assessorats.

III - 8ème Coupe de France de Recherche Utilitaire :

Le GTRU, à ce jour est en phase de validation de la candidature de la 8ème Coupe de France de Recherche Utilitaire qui aura lieu les 12 et 13 avril 2014.

IV - Fiches Pratiques :

Le GTRU n’a pas voulu procéder au lancement de la consultation, ni prendre de décisions au sujet des Fiches Pratiques dans l’attente de la nomination du 3ème membre du GT, afin de l’associer à une réflexion sur le sujet et présenter ainsi un travail reflétant l’aboutissement d’une concertation générale.

V – Exploitation des statistiques :

Après plus de trois ans d’exploitation des statistiques nous ferons le point avec Patrice Longchamp qui les réalise.
Certaines informations ne permettent en effet pas de dégager de résultats probants, la question se posera donc de savoir s’il convient d’alléger le rapport technique, vecteur de ces informations.
La gestion des organisateurs et des juges en serait ainsi facilité.

VI - Divers :

Certains sujets sont restés en suspens dans l’attente de la reconstitution du GTRU avec la nomination du troisième membre.

 

Procès verbal N° 10 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 16/11/2012 et validé par le comité de la SCC le 18/12/2012

Compte-rendu de la réunion téléphonique du groupe en date du 24 octobre 2012.
Membres présents : MM Jean-Bernard Moings, Jean-François Dubois. Absent excusé : M Jean Pierre Laguesse-Paquay.

I - Juges :

Madame Nathalie Camp-Legrand ayant satisfait aux conditions du règlement de juge stagiaire demande sa nomination en tant que juge qualifié.
En prévision de la fin du cursus actuellement en cours des élèves juges, le GTRU envisage la mise en place de l’examen technique de Recherche Utilitaire, dès la transmission des résultats par la CUN ‘’cbg’’.
Le GT souhaite qu’il y ait au maximun deux assesseurs par juge lors des assessorats.
Par ailleurs lors de la réunion du 16 novembre 2013 la CUN-cbg a proposé comme élèves-juges Mme Françoise Billard, MM Hervé Guichard et Jean-Bernard Moings.

II - 8ème Coupe de France de Recherche Utilitaire :

Le GTRU, à ce jour mène une réflexion sur l’organisation de la 8ème Coupe de France de Recherche Utilitaire qui aura lieu les 12 et 13 avril 2014.

III - Fiches pratiques :

Le GTRU envisage une réunion en collaboration avec les juges et les correspondants régionaux de RU, dans le cadre de la création de fiches techniques, comme nous l’avions évoqué lors du précédent CR, afin d’en définir les modalités.

IV - Correspondants Régionaux Recherche Utilitaire (CRRU) :

Eu égard au travail accompli et au rôle que chacun a joué dans son domaine, les CRRU, actuellement en place et dont le mandat s’achève, sont reconduits dans leurs fonctions pour une durée de un an à dater du 1er octobre 2012.

V – Divers :

Le GTRU, ayant présenté à la réunion CUN ‘’cbg’’ du mois de septembre 2 CR, n’a pas d’autre sujet à l’ordre du jour.

 

Procès verbal N° 9 du GTRU
Examiné par la CUN-cbg en date du 04/09/2012 et validé par le comité de la SCC le 25/09/2012

Réunion téléphonique du 24 août 2012.
Présents : MM Jean Pierre Laguesse-Paquay, Jean-Bernard Moings et Jean-François Dubois

I - 7ème Coupe de France de Recherche Utilitaire :

Le GTRU propose M. Charles Gervasoni en tant que juge de la 7ème CFRU.

II – Juges :

Le GTRU demande le retrait :
- de M. Roland Verville de la liste des Juges formateurs, pas de jugement depuis 2007 (sauf erreur), pas de présence aux différentes Coupe de France de R.U. ( ou aux réunions pré-coupe de France) depuis 2007,
- de M. Sylvain Reyboz de la liste des juges de RU, suite au manque de jugement depuis plus de 5 ans et de l’absence de réponses aux différents courriers qui lui ont été adressés depuis 3 ans concernant son souhait de rester juge de la discipline.
Les élèves juges Françoise Billard et Hervé Guichard sont en attente de leur dernier examen CUN-CBG.
M. Jean Bernard Moings répondant aux critères de sélection de juge de la discipline, a transmis son dossier à la CUN.CBG.
Le GTRU donne un accord favorable à sa demande.

III - Règlement :

Suite à une dérive constatée dans l’organisation d’une épreuve de RU, le GTRU souhaite interdire, comme dans d’autres disciplines, la possibilité de postuler un même week-end en classe I et en classe II, ainsi qu’en classe II et en classe III, avec le même chien.
Objet de référence : le GTRU rappelle que les objets de référence doivent être portés par le traceur au moment de la pose de la piste et être mis dans un sachet plastique qui sera donné au postulant, comme le règlement le stipule, à l’exclusion de toute autre méthode.

IV- Fiche pratique :

Comme le GTRU s’y était engagé, la mise en œuvre des Fiches Pratiques de RU est en cours d’élaboration. Celles-ci seront réalisées en collaboration avec les juges et les correspondants régionaux de RU.

 

Procès verbal N° 8 du GTRU

Examiné par la CUN-cbg en date du 04/09/2012 et validé par le comité de la SCC le 25/09/2012

Compte-rendu de la réunion "Juges et CRRU" du 13 avril 2012.
Présents : MM Jean-Bernard Moings, Jean-François Dubois, Madame Michèle Dhume, MM Charles Gervasoni, Hervé Guichard, Patrice Longchamp, Claude Mayet, Lionel Miritsch et Pierre Querrien.
Absents excusés : MM Jean-Pierre Laguesse – Paquay et Vincent Rouault.

I - Règlement :

Malgré un allègement de la pénalité applicable lors de l’utilisation de la relance, cette dernière reste inutilisée.
Les juges doivent, au moment de l’enquête, rappeler ce point du règlement aux postulants.
Le coup de feu doit être tiré dans les conditions fixées par le règlement actuellement en vigueur, à l’exclusion de tout autre protocole.
Le règlement en vigueur à ce jour n’est modifiable que tous les 5 ans, en conséquence ce dernier restera applicable jusqu’en 2014.

II – Juges :

Les trois candidats Elève Juge poursuivent leur cursus normalement.
Le GTRU souhaite avant tout donner priorité aux juges issus de la discipline Recherche Utilitaire.
Toutefois, malgré une ouverture envers les juges d’autres disciplines, nous n’avons pas eu à ce jour de candidat souhaitant intégrer la RU

III - Stages :

Nous avons appris l’annulation d’un stage de RU, organisé en Dordogne par M. Guy Roger, pour insuffisance de candidats et nous ne pouvons que déplorer cette situation. Il est encore difficile d’analyser les raisons de ces défections. Une réflexion sera menée sur ce sujet.
Les autres stages sont maintenus, à savoir :
-TCC Moyeuvre (57) les 16 et 17 juin 2012
- ALARU (45) les 8 et 9 septembre 2012
- Club du Chien d’Ollainville (91) les 22 et 23 septembre 2012
Il est souhaitable qu’un suivi des stagiaires puisse se mettre en place car nombre de ces derniers se trouvent isolés sur leur secteur géographique. Afin de permettre à ces stagiaires de profiter pleinement de leurs acquis, une réflexion sur la possibilité de mettre en place un module pédagogique destiné à la qualification de formateurs

IV- Questions diverses :

Le nombre d’épreuves est en constante augmentation mais nous commençons à nous heurter à des difficultés de « remplissage » dans certaines épreuves. Plusieurs raisons à ce problème :
Le manque de juges dans la discipline rend plus difficile la possibilité de passer d’une classe à une autre.
Les postulants choisissent leur juge.
Les épreuves dans une même région arrivent parfois pratiquement à se superposer et le calage du calendrier trouve ici toute son importance. A ce sujet, une grande période de l’année, certes avec des jours plus courts, donc moins de pistes, est totalement dépourvue d’épreuves.
Les feuilles d’engagement sont envoyées beaucoup trop tôt : 6 semaines sont règlementaires, on peut imaginer un délai de 8 semaines maxi.
L’engagement dans une classe est définitif.
Il est constaté que de plus en plus de postulants s’inscrivent dans plusieurs épreuves et déclinent leur inscription au dernier moment, ce qui rend difficile le montage des épreuves.
Le site du GTRU est toujours très « fréquenté » et la publication des statistiques et des résultats a permis de constater une augmentation des objets et donc un taux de réussite supérieur aux autres années.

 

Procès verbal N° 7 du GTRU

Examiné par la CUNcbg en date du 06/03/2012, et validé par le comité de la SCC le 03/04/2012

Compte-rendu de la réunion du 22/02/12
Présents : MM Jean Pierre Laguesse-Paquay, Jean-Bernard Moings et Jean-François Dubois


1 - Point sur le règlement

a) Rappel coup de feu :
L’intérêt du coup de feu est de pouvoir déterminer si un chien est peureux à l’occasion d’un bruit fort et soudain. Si toutefois le chien bouge, il ne doit pas présenter, dans l’état actuel du règlement, de signes caractéristiques de peur panique comme se cacher derrière son maître, mettre sa queue entre les pattes, s’échapper, etc ….

b) Rappel feuille d’engagement :
Les feuilles d’engagement doivent être envoyées aux clubs obligatoirement 6 semaines au maximum avant la date des épreuves, conformément au règlement SCC-CUNCBG.

c) Brevets :
Les jugements des Brevets doivent être faits avec la même rigueur que pour les autres classes.

d) Définition du changement de direction :
On entend par changement de direction le fait, dans un carrefour ou dans un tout autre lieu, de modifier la trajectoire de l’axe de la piste en tournant à droite ou à gauche.

2 - Coupe de France
Le GTRU, représenté par MM Moings et Dubois, doit se rendre début Mars 2012 à Prémilhat, dans le cadre de la préparation de la 6ème Coupe de France de Recherche Utilitaire.

3 - Réunion des CRRU
Une réunion GTRU / CRRU / JUGES est prévue le Vendredi 13 Avril 2012 de 14 h 30 à 18 h 00, sur le site de la 6ème Coupe de France de Recherche Utilitaire.

4 - Divers
a) Fiches Techniques :
Dans le cadre des projets 2012, le GTRU, en collaboration avec les CRRU et les Juges, prévoit d’ouvrir le chantier des Fiches Techniques au cours du 2ème semestre 2012.

b) Communiqué :
Suite aux mails adressés par un conducteur breton à des clubs nouvellement organisateurs, dénigrant l’organisation de certaines épreuves de R.U. sur une journée ou sur 2 fois un jour, et mettant en cause l’intégrité des Juges et des organisateurs concernant le tirage au sort des postulants, alors que ces dispositions sont tout à fait en adéquation avec le règlement SCC-CUN-cbg, le GTRU s’élève contre ces agissements qui ne peuvent que desservir l’esprit de probité et de sportivité caractérisant la Recherche Utilitaire.

 

Procès verbal N° 6 du GTRU

Examiné par la CUNcbg en date du 18/11/2011, et validé par le comité de la SCC le 06/12/2011

Compte-rendu de la réunion du 28/11/2011.

Ont participé à la réunion : MM Jean-François Dubois, Jean-Bernard Moings, membres.
Absent excusé : M Jean-Pierre Laguesse-Paquay, responsable du groupe


1 - Point sur le règlement

La tendance est à l’amélioration des résultats avec un taux de réussite global de près de 44% au jour de cette réunion. Il est néanmoins nécessaire de faire une lecture plus fine de ces résultats en fonction des différentes classes.
Il est encore trop tôt pour avoir l’impact de la modification du « coût » de la relance qui n’avait été utilisée que par deux fois jusqu’alors.
Depuis la publication de l’amendement, aucune utilisation de la relance n’a été faite.
La mise en place du Nouveau Règlement de Recherche Utilitaire a permis de faire en sorte que les tracés, dans chaque classe, présentent moins de disparités excessives les uns par rapport aux autres.
De plus, la définition des objets, telle qu’elle existe, est relativement bien suivie et nous pouvons observer une amélioration dans la qualité de la pose.


2 - Stages

Demande de stage de formation R.U. – Rappel

Les documents constituant les dossiers de demande d’organisation de S.F.R.U. (Stage de Formation de Recherche Utilitaire) sont les suivants :
autorisation de la canine régionale dont dépend l’organisateur
désignation du formateur et le cas échéant de l’intervenant
l’engagement au respect de la trame du stage définie au C.R. N°3 du GTRU en date du 19/10/10 et plus précisément le Module I – Tronc Commun du Plan-Programme.
- les moyens mis en œuvre quant à l’organisation sur place du stage (salle, matériel, documentation …), y compris les possibilités d’hébergement (hôtel, chambre d’hôte, gîtes …) à proximité du lieu du stage.

Calendrier

Les demandes d’organisation de stages de formation pour 2012 sont au nombre de 4, à savoir :
- 18 et 19 Février 2012 - Amicale Canine Anne de Bretagne (44) Formateur Hervé Guichard
- 28 et 29 Avril 2012 - Amicale Canine du Boulou (24) Formateur Jean Pierre Laguesse – Paquay
- 16 et 17 Juin 2012 - T.C.C. Moyeuvre Grande (57) Formateur Lionel Miritsch
- 8 et 9 Septembre 2012 - Association Ligérienne des Amateurs de Recherche Utilitaire (45) Formateur Pierre Querrien

Demande de subvention

Toute demande de subvention, relative à l’organisation de ces stages de formation, devra être établie sur l’imprimé ad-hoc, type CUNCBG téléchargeable sur le site du GTRU et parvenir au Président de la CUNCBG à l’adresse suivante :
Monsieur Daniel Schwartz
21 Rue de la Plassotte
39100 - PARCEY
dans un délai de 2 mois minimum avant la date du stage, ainsi qu’un budget prévisionnel suivant le modèle également téléchargeable sur le site du GTRU.

Versement de subvention

Dans le cas de l’attribution par la CUN ‘’cbg’’ d’une subvention, dont le montant forfaitaire s’élève à 250 €, cette somme sera versée directement à la Société Canine Régionale, laquelle reversera cette somme au club organisateur, après le stage.

3. – Coupe de France

Sélection des postulants - précisions

Dans le cas où un postulant a obtenu plusieurs mentions avec un seul et même juge, seule la mention ayant le qualificatif le plus élevé sera retenue. Dans ce cas il ne sera retenu qu’une seule participation aux épreuves, les mentions non retenues devenant de ce fait caduques et n’entrant pas dans le compte du nombre de sorties.
En cas d’ex aequo, les postulants seront départagés par le ratio du nombre de points obtenus par rapport au nombre de sorties en épreuves, pendant la période de référence.Cette mesure remplace et annule la précédente, à savoir :
En cas d’ex aequo, les postulants seront départagés par le ratio du nombre « d ’Excellent » obtenu par rapport au nombre de sorties en épreuves, pendant la période de référence, puis de « Très Bon » , de « Bon » et enfin de « Assez Bon ».


Organisation de la 6ème Coupe de France

La préparation de la 6ème Coupe de France est en cours.
Le budget prévisionnel est en place et les documents ont été transmis au responsable des Grands Evènements, Pierre Rouillon.
L’organisation sur place est cadrée, la salle est bloquée ainsi que le transport et l’animation. Une salle a été retenue pour la réunion de travail du GTRU / CRRU / JUGES.

4-Juges

Monsieur Lionel Miritsch est en attente de sa qualification de Juge Formateur.
Monsieur Charles Gervasoni a fait sa demande de Juge Qualifié.

5 - Rapports de concours

Les Rapports de Concours ne sont pas adaptés à la R.U., c’est pourquoi, afin d’en faciliter l’établissement et la transcription des résultats, le GTRU a souhaité apporter quelques adaptations au document actuellement en vigueur.
Ce document serait téléchargeable sur le site du GTRU.

Précisions de la CUN ‘’cbg’’ : La CUN ‘’cbg’’ émet un avis favorable à cette proposition du GT RU.

6 - Correspondants Régionaux Recherche Utilitaire ( CRRU )

Eu égard au travail accompli et au rôle que chacun a joué dans son domaine, les CRRU, actuellement en place et dont le mandat s’achève, sont reconduits dans leurs fonctions pour une durée de un an à dater du 1er Octobre 2011

 

 

Procès verbal N° 5 du GTRU

Examiné par la CUNcbg en date du 27/07/2011, et validé par le comité de la SCC le 27/09/2011


I - Règlement.

a) La Relance - Amendement
La relance est maintenue au libre arbitre du postulant, après que le Juge lui ait signifié qu’il a dépassé la mi-parcours correspondant à la moitié de la distance séparant le point de départ de l’enquête de l’arrivée. En fonction du tracé et de la topographie des lieux, cette information concernant la mi-distance n’est pas obligatoirement donnée sur le bon parcours.
A l’enquête, le postulant a la faculté de demander au Juge de ne pas lui indiquer la mi-parcours, dans ce cas cette demande est irrévocable.
L’utilisation de la relance induira obligatoirement la pénalité d’une mention, c'est-à-dire qu’une mention Excellent devient une mention Très Bon et ainsi de suite.
Une seule mention avec relance sera retenue pour le passage en classe supérieure, les autres mentions devront être obtenues normalement.
Le point de mi-parcours sera matérialisé sur la carte du tracé.


b) Organisation des épreuves
1 - Les clubs organisateurs ont toute latitude pour organiser des épreuves sur une seule journée, à condition d’avoir, à minima, comme dans toutes les autres disciplines, six (6) postulants.

2 - La transmission des résultats par informatique, à l’attention du secrétaire du GTRU, permet de mettre à jour dans les meilleurs délais le site du GT, mais n’exclut en aucune manière la nécessité de transmettre par voix postale :
. le rapport de jugement,
. le RT,
. la carte topographique avec son tracé. (Suppression de cette obligation à compter de mars 2012)
Ces pièces sont destinées à l’exploitation des données et à l’archivage des documents.
Un soin particulier est demandé à chacun dans la précision des renseignements portés sur les RT, à savoir, entre autres :
. nom du club (autre qu’en abrégé) et ses coordonnées,
. nom du Juge officiant,
. nature des objets et leur position : pendus, cachés, etc ……

3 – Rappel réglementaire.
Dans le cas où deux Juges officient dans une épreuve, chacun doit juger la ou les classes entières pour lesquelles ils sont pressentis.
Sur une même épreuve, un Juge ne peut être un jour Juge et le lendemain candidat. Dans ce cas, obligation est faite de déclarer deux épreuves distinctes, avec remise des résultats après chaque épreuve.


II - Stages.

L’ensemble des stages organisés au cours de l’année 2010 a connu une forte participation et un taux de satisfaction élevé.
130 stagiaires ont participé avec assiduité à ces formations, malheureusement il semble qu’il y ait eu peu de suivi au niveau des clubs et un sentiment d’abandon ressenti par les stagiaires.
Il est nécessaire de réfléchir pour prolonger ces actions au sein des clubs.
A ce jour, deux stages se profilent pour 2012, l’un organisé par M. Pierre QUERRIEN, l’autre par M. Lionel MIRITSCH.


III - C R R U.

Des actions ont été menées tout au long de l’année auprès des Clubs et des Régions par les CRRU qui ont joué pleinement leur rôle.
Plusieurs sections de RU ont vu le jour.
Plusieurs actions de vulgarisations ont été menées dans divers Salons et Foires Expos au moyen de stands, mais il ne semble pas que ces actions soient porteuses.


IV - Coupe de France 2012.

L’organisation de la 6ème Coupe de France est confiée au Club Canin Bourbonnais, sous la responsabilité de Mme Michèle DHUME, avec l’accord de la Société Canine du Bourbonnais.
Le Juge pressenti pour cette Coupe de France est M. Lionel MIRITSCH.


V - Règlement Coupe de France de Recherche Utilitaire.

La participation à cette Coupe de France est réservée aux DIX (10) meilleures équipes cynophiles de Recherche Utilitaire.
La sélection des postulants se fait sur l’ensemble des épreuves de Classe III, dans le laps de temps dit « période de référence », compris entre la précédente Coupe de France de Recherche Utilitaire moins TROIS (3) semaines et la Coupe de France de l'année en vigueur moins TROIS (3) semaines.
Il ne sera retenu qu’un maximum de TROIS (3) mentions, obtenues avec au minimum DEUX (2) Juges et DEUX (2) Régionales ( dans le cas d’au moins DEUX - 2 – mentions obtenues ), pendant la dite période de référence.
Le choix des mentions portera sur les qualificatifs les plus élevés, obtenus par le postulant, avec au plus un seul Assez Bon et une seule relance, pour l’ensemble de ces mentions.
Chaque mention se verra affectée d’une valeur, suivant le tableau ci-après :

EXCELLENT : 50 points
TRES BON : 35 points
BON : 20 points
ASSEZ BON : 15 points

Ces valeurs sont elles même affectées d’un coefficient multiplicateur de UN (1).Les postulants retenus seront par ordre ceux ayant obtenus la note la plus élevée, avec un maximum de CENT CINQUANTE (150) points, puis CENT TRENTE CINQ (135) points et ainsi de suite jusqu’à avoir le quota des DIX (10) postulants.
En cas d’ex aequo, les postulants seront départagés par le ratio du nombre « d ’Excellent » obtenu par rapport au nombre de sorties en épreuves, pendant la période de référence, puis de « Très Bon » , de « Bon » et enfin de « Assez Bon ».
Si nécessité il y a de départager, de nouveau, des ex aequo, le critère de choix se portera en premier sur le nombre d’objets totalisés, puis sur le temps mis par l’équipe à effectuer ses parcours en second ressort.

Lors de la Coupe de France, les mentions obtenues auront les mêmes valeurs que dans le cadre de la sélection, mais le coefficient multiplicateur sera alors de TROIS (3).

Le classement sera obtenu par l’addition de la note de sélection affectée de son coefficient et du résultat de la Coupe de France, également affecté de son coefficient, soit une note maximale de TROIS CENT (300) points. En cas d’égalité de points ( Sélection + Coupe ), avantage sera donné à l’équipe qui aura obtenu le nombre de points le plus élevé lors de sa piste de Coupe de France de Recherche Utilitaire.

Lorsqu’ une seule équipe obtient une mention, la mention obtenue se verra attribuer le nombre de points se rattachant à la dite mention, affectée de son coefficient TROIS (3).
Les équipes suivantes seront classées en fonction de la distance la plus longue parcourue sur le tracé, avant relève et en ordre décroissant.
La plus grande distance parcourue avant relève a pour valeur : 14 points
La plus grande distance parcourue immédiatement inférieure : 12 points

Ces valeurs seront affectées d’un coefficient multiplicateur de TROIS (3).

Dans l’hypothèse de DEUX (2) mentions obtenues à la Coupe de France, la troisième place sera attribuée à l’équipe ayant parcourue la plus grande distance sur le tracé dans les mêmes conditions que dans le cas précédent.

Dans le cas ou aucune mention n’est attribuée lors de la Coupe de France de Recherche Utilitaire, les équipes seront classées en fonction de la distance la plus longue parcourue sur le tracé à cette même Coupe de France, avant relève et en ordre décroissant.

La plus grande distance parcourue avant relève a pour valeur : 14 points
La plus grande distance parcourue immédiatement inférieure : 12 points
La troisième plus grande distance parcourue a pour valeur : 10 points

Ces valeurs seront affectées d’un coefficient multiplicateur de TROIS (3).

Le classement général est le résultat de l’addition des points de la sélection et ceux obtenus le jour de la Coupe de France de Recherche Utilitaire.

VI – JUGES

A ce jour, la CUNCBG ayant donné son accord pour le recrutement de Juges de RU, trois candidats ont déposé leurs candidatures au cursus de Juge :

Madame Laurence LABRUNA
Madame Françoise BILLARD
Monsieur Hervé GUICHARD

Pour le Groupe Travail Recherche Utilitaire
Le Secrétaire
Jean-François DUBOIS

 

 

Procès verbal N° 4 du GTRU du 11 janvier 2011

Approuvé par la CUNcbg en date du 06/04/2011 et validé par le comité de la SCC le 18/05/2011


I - Coupe de France 2011.

Point administratif :
Le GTRU est en attente de la réception du courrier de la Société Canine de Lorraine autorisant la tenue de la 5ème Coupe de France de Recherche Utilitaire qui doit se tenir les 9 et 10 Avril 2011 à Moyeuvre-Grande.
Le budget prévisionnel du T.C.C. de Moyeuvre-Grande est prêt mais n’a pas encore été transmis à Pierre ROUILLON, responsable des Grands Evènements.
Le GTRU, représenté par Messieurs MOINGS et DUBOIS, Monsieur LAGUESSE – PAQUAY étant retenu par ailleurs, doit se rendre fin Janvier ou début Février 2011 à Moyeuvre-Grande, dans le cadre de la préparation de la 5ème Coupe de France.


II - Réunion des Correspondants Régionaux de Recherche Utilitaire.

Cette réunion aura lieu le vendredi 8 Avril à Moyeuvre-Grande dans le cadre de la 5éme Coupe de France de R.U. à 14 h 30. Une convocation sera adressée à chaque C.R.R.U. à cet effet.
Les points suivants seront abordés, à savoir :
1 - Règlement
2 - Bilan de l’année écoulée
3 - Stages de Recherche Utilitaire


III - Bilan statistiques.

Les statistiques doivent être le reflet de l’évolution de la discipline et en aucun cas une mise en concurrence des conducteurs ni des races. Le travail accompli dans ce domaine est très important et le GTRU remercie tout particulièrement Patrice LONGCHAMP pour l’importance et la qualité du travail qu’il a mené tout au long de l’année écoulée.
Afin de rendre plus lisible à tous la lecture de ces statistiques, le GTRU devra mener en collaboration avec Patrice LONGCHAMP une réflexion sur la présentation des résultats, sans doute sous la forme d’une synthèse graphique.


IV- Analyse du calendrier 2011.

Constat :
- Augmentation du nombre des épreuves de R.U., ce qui est plutôt positif, mais cette situation accentue cruellement le problème du manque de Juges. Il devient impérieux que la CUNcbg donne son accord à l’ouverture de nouveaux cursus de Juges de Recherche Utilitaire le plus rapidement possible pour palier à cette situation qui ne nous laisse aucune latitude en cas de Juge indisponible à la dernière minute.
- Multiplication des épreuves le même week-end ce qui peut créer des problèmes d’organisation, surtout quand les sites sont géographiquement proches.

Le G.T.R.U. invite, à ce sujet, les C.R.R.U., dans la mesure du possible, à essayer d’harmoniser avec les clubs, dans le secteur qui leur est dévolu, les dates des différentes épreuves de R.U.

V- Point sur le Règlement.

Il ne semble pas qu’il y ait, sur les six premiers mois de mise en service du nouveau règlement, de souci particulier. Les objets, tels que définis, ne présentent pas de problème spécifique.
Au sujet de la relance, le GTRU précise que le Juge doit avertir le postulant, lors de son enquête, qu’il annoncera à ce dernier la moitié du parcours lorsque celui-ci aura atteint ce point.


VI- Dossier Juges.

A ce jour, deux demandes officielles d’intégration du cursus de formation Juge, par des candidats issus de la R.U. sont parvenues au GTRU. Le GTRU se prononce favorablement à ces candidatures.
Suite à l’ouverture d’intégration du cursus de Juge de Recherche Utilitaire aux Juges venant du Pistage Français, une personne semblerait intéressée par la discipline.
Les Juges n’ayant pas répondus au dernier courrier de consultation émanant du GTRU, ou, ne souhaitant plus juger, sont retirés de la liste des Juges de R.U. sur le site du G.T.
Le GTRU a été saisi du souhait de qualification de Juge Formateur, de Monsieur Lionel MIRITSCH, présentant toutes les conditions requises. Le GTRU émet un avis favorable à cette demande.

Le GTRU insiste sur le manque de Juges dans cette discipline et comme nous l’évoquions, dans un précédent compte-rendu, il est URGENT, vu le temps nécessaire à la formation des futurs Juges de R.U., de ré-ouvrir le plus rapidement possible l’intégration du cursus aux candidats à ces fonctions.


VII- Dossier GTRU.

Le GTRU souhaite, entre autre, porter tout particulièrement ses efforts au cours de l’année 2011, sur le « Dossier Juges » qui devient LA priorité, ainsi que sur le suivi des candidatures.
Une réflexion sur l’aide qu’il est possible d’apporter aux nouveaux clubs pratiquants la Recherche Utilitaire doit être menée dans ce sens.

Le site est toujours très visité, mais nous déplorons le manque de photos nouvelles pour en assurer le renouvellement et rendre ce dernier encore plus proche de l’actualité et par le fait plus attractif.


Pour le Groupe de Travail Recherche Utilitaire
Le secrétaire
Jean-François DUBOIS

 


Procès verbal N° 3 du GTRU du 19 octobre 2010

Approuvé par la CUNcbg en date du 19/11/2010 et validé par le comité de la SCC le 07/12/2010


Ont participé à la réunion : MM Jean-Pierre Laguesse-Paquay, responsable du groupe, Jean-François Dubois, Jean-Bernard Moings, membres.


Ordre du jour :

- Juges
- Correspondants régionaux recherche utilitaire
- Coupe de France de recherche utilitaire
- Stages de formation de recherche utilitaire

1. Juges

1-1. Modification du cursus de formation des Juges de Recherche Utilitaire

Au vu du faible nombre de conducteurs dans cette discipline et du temps nécessaire à monter deux (2) chiens, à raison d’un maximum d’épreuves de 4 à 5 par an, accessibles à chaque conducteur, portant ainsi le délai à près de dix (10) ans, afin de faciliter l’accès au cursus de formation des Juges, le G.T.R.U. fait une demande de modifications en ce sens, à savoir :

Conditions Générales

Avoir monté et conduit soi-même un chien en classe III et avoir obtenu 1 Excellent et 1 Très Bon, ainsi qu’une ancienneté de quatre (4) années minimum dans la Recherche Utilitaire.

Du juge stagiaire au juge qualifié ; les étapes à franchir …

- Le juge stagiaire devra effectuer deux (2) jugements minimum par an. Il ne pourra adresser sa qualification avant un délai incompressible de deux (2) ans.

1-2. Consultation des Juges de Recherche Utilitaire

Suite à une nouvelle consultation des Juges de Recherche Utilitaire actuels, il s’avère que 30% de ces Juges devant officier ne souhaitent plus ou ne peuvent plus juger.
La R.U. étant en pleine expansion avec une croissance du nombre des épreuves de près de 60% , en l’espace de quatre ans et le cartel de nos Juges dont l’âge est malheureusement (suivant toute logique) croissant, de plus la discipline nécessitant une excellente condition physique, il est urgent de pouvoir remédier rapidement à cette carence.
Il s’avère que cette situation rend nécessaire d’augmenter au minimum le nombre de Juges de R.U. de deux (2) par an et ce pendant 3 ans afin de maintenir un niveau normal de Juges dans la discipline.
Il est devenu indispensable de palier à cette situation, compte tenu du temps nécessaire pour faire d’un élève Juge un Juge Qualifié.
C’est pourquoi nous vous proposons une extension de jugement à la Recherche Utilitaire.

1-3..Extension de jugement à la Recherche Utilitaire – Modification d’accès au cursus d’Elève Juge en interne.

a) - Cette possibilité est offerte aux juges qualifiés en Pistage Français depuis au moins trois (3) ans et ayant jugé au minimum deux (2) concours par an, pendant cette période.

b) - Le candidat adressera une lettre manuscrite au Président de la CUN – cbg par le canal du Secrétaire Général avec copie au responsable du Groupe Travail Recherche Utilitaire.

c) - En cas d’acceptation de cette candidature, après examen par le G.T.R.U., le Juge Qualifié, candidat à une extension de jugement à la Recherche Utilitaire, devra satisfaire à l’examen technique du G.T.R.U., dans les mêmes conditions que les Elèves Juges, à savoir qu’en cas d’échec à cet examen, le postulant ne pourra s’y représenter qu’une seule fois.
Après avoir passé cet examen technique avec succès, le postulant Elève Juge, suivra le cursus normal de formation de Juge de Recherche Utilitaire.


2 . Correspondants régionaux recherche utilitaire ( CRRU. )

2-1 – C.R.R.U. Alsace

Conformément aux dispositions arrêtées par le G.T.R.U. concernant une durée de mandat d’un (1) an renouvelable, le G.T.R.U. n’a pas souhaité renouveler le mandat de Monsieur Rémy Bauer.

2-2 – Extension de juridiction de Monsieur Lionel Miritsch

La Région Alsace comprenant les départements du Bas-Rhin (67) et du Haut-Rhin (68) a été confiée à Monsieur Lionel Miritsch déjà en charge de la Lorraine – Champagne Ardennes et de la Franche Comté.
Les Présidents des Sociétés Canines du Bas-Rhin Monsieur Fritsch et du Haut-Rhin Monsieur Filz ont été avertis de ce changement.

2-3 – Re découpage géographique de Régions

A ce jour, deux grandes Régions géographiques sont en charge de deux C.R.R.U., à savoir :
- Monsieur Charles Gervasoni Région Rhône Alpes - Provence Alpes Côte d'Azur - Languedoc Roussillon
- Monsieur Claude Mayet Région Aquitaine – Midi Pyrénées

Afin de leur permettre de répondre plus facilement aux demandes et aux sollicitations des clubs et des utilisateurs de leur secteur qui sont très nombreuses, le G.T.R.U. souhaite procéder au découpage de ces Régions pour en créer une nouvelle, en tenant compte des Canines Régionales.

La nouvelle Région s’appellera  : Languedoc - Roussillon, Midi - Pyrénées

Ce re-découpage permettra de ne laisser respectivement à Monsieur Charles Gervasoni que la Région Rhône Alpes - Provence Alpes Côte d'Azur et à Monsieur Claude Mayet la Région Aquitaine.

2-4 – Proposition de nomination d’un nouveau C.R.R.U.

La création d’une nouvelle Région induit la nomination d’un nouveau C.R.R.U.
Le Groupe Travail Recherche Utilitaire propose la nomination de Monsieur Vincent Rouault à ce poste.
Monsieur Vincent Rouault aura les mêmes fonctions que les autres C.R.R.U. avec en plus une mission d’assistance et de soutien après de Messieurs Gervasoni et Mayet dans leurs fonctions.


3. Coupe de France de recherche utilitaire

3-1 – Modification de la constitution du Jury de la Coupe de France de Recherche Utilitaire

Le G.T.R.U. propose de réduire à un (1) Juge le Jury des Coupes de France de Recherche Utilitaire.
Cette proposition est motivée par le fait :
qu’un Juge est suffisant pour assurer le jugement de ces épreuves où un seul chien concourt à la fois,
harmonisation avec les autres disciplines,
réduction des frais engendrés par le déplacement d’un deuxième Juge.

Amendement de la CUN ‘’cbg’’ : Proposition d’un budget prévisionnel à soumettre à la CUN ‘’cbg’’.

3-2 - Proposition de nomination du Juge de la 5ème Coupe de France.

Le G.T.R.U. propose Monsieur Christian Arlot en tant que Juge de la 5ème Coupe de France devant se dérouler à Moyeuvre-Grande en 2011.


4. Stages de formation de recherche utilitaire - ( S.F.R.U.)

(Nota du GT RU : Applicable aux stages à partir du 01/01/2012.)

4-1. Préambule

Les stages de formation de Recherche Utilitaire ne sont en aucun cas des entraînements et auront lieu sur un week-end.
Ces stages inscrits au calendrier national de la discipline ne seront pas supérieurs au nombre de quatre (4) par an et organisés par les clubs qui le désirent.
La demande devra être transmise par les clubs organisateurs au Secrétaire de la discipline par l’intermédiaire du C.R.R.U. dont ils dépendent, au plus tard à la date du 1er Octobre de l’année précédant le stage.
Le G.T.R.U. fera son choix parmi les différentes demandes qui lui parviendront en tenant compte de la situation géographique de chaque club, la volonté étant de permettre à un maximum d’utilisateur de participer ces stages en limitant les grands déplacements.
Les clubs ne pourront organiser deux (2) années de suite un stage, sauf en cas de carence, à l’appréciation du G.T.R.U.
Les organisateurs mettront à disposition du formateur une salle pouvant accueillir en places assises le nombre de stagiaires retenu, ainsi qu’un paper-board ou un rétro projecteur, en fonction de la demande, à l’exclusion du matériel informatique. Ils devront, en outre, avoir pris toutes dispositions et autorisations pour les exercices pratiques.
Le formateur sera défrayé suivant le barême en vigueur à la S.C.C. au jour de la formation.
Les stages de formation de Recherche Utilitaire seront animés par un corps de formateurs constitué exclusivement des Juges de Recherche Utilitaire et des Correspondants Régionaux de Recherche Utilitaire.
Des intervenants extérieurs au corps des formateurs pourront, après accord du G.T.R.U. et sous la responsabilité du formateur venir en appui au cours d’un stage, de part leur expérience et la connaissance de la discipline dont ils font preuve.
Ces stages, seuls agréés par le G.T.R.U. pourront faire l’objet d’une subvention de la part de la CUN-cbg, après en avoir fait une demande accompagnée d’une prévision budgétaire.
Cette demande sera transmise au G.T.R.U. à l’attention de son secrétaire.

Plan - Programme

I - MODULE I - TRONC COMMUN

a) - Rappel du rôle de la S.C.C. et des différentes instances que sont la CUN – cbg et la CNEAC.
- Hiérarchisation des Canines Régionales et rôle des CUR, CUT etc …
b) - Notions d’éthologie. Qu’est ce qu’un chien ?
c) - Définition de la Recherche Utilitaire
d) - Le règlement

II – MODULE II - LE TRAÇAGE

a) - Les niveaux en R.U.
b) - La carte d’Etat Major
c) - La construction de pistes
d) - La topographie
e) - Les vents
f) - La pose

III – MODULE III - LA CONDUITE
a) - La méthodologie
b) - Le débourrage
c) - Les objets
d) - Les conditions climatiques
e) - La mise en pratique

IV - MODULE IV - ORGANISATION GENERALE DES EPREUVES

Préambule :
- Le club organisateur arrête en amont le type d’épreuves qu’il souhaite mettre en place :
Complet : B – I – II – III
Simple : B – I, I – II, II – III ou autre combinaison
Spécial : B ou I ou II ou III
Le Complet qui se déroule généralement sur deux (2) jours, bien que l’on puisse l’imaginer également sur une seule journée tout comme le Simple et le Spécial, la condition minimum étant d’avoir six (6) postulants pour valider l’épreuve.
- Le choix de la date doit être arrêté avec le C.R.R.U. de sa Région pour harmonisation des épreuves au niveau Régional.
La date buttoir de transmission est fixée au 1er Août de l’année précédant les épreuves. Penser aux demandes de dérogations, si nécessaire.
- Choix du Juge
Dépôt de date à la Canine Régionale
Accord de la CUR, CUT etc…
Inscription au calendrier
Transmission au GTRU par le lien moings.web@gtru.fr

a) – Démarches administratives
- Mairies
- Gendarmeries
- Choix du vétérinaire
- DSV etc ….

b) – Tableau horaire en fonction du programme

c) - Choix des parcours sur carte

d) - Repérage sur le terrain

e) - Autorisation des propriétaires terriens et prise de renseignements sur l’évolution des terrains

f) - Établissement du descriptif de parcours et traçage sur carte

g) - Calage de la logistique :
- Transport – bus : - possibilité de ½ tour
- stationnement
- masquage du bus à l’arrivée
- stationnement des voitures
- sécurité
- Commissaires : - Aller
- Retour
- de Piste
Ravitaillement
Restauration
- Remise des objets de référence

h) - Vérification des horaires :
- de déplacement d’une piste à l’autre
- des horaires de pose et de prise de piste
- de la cohérence sur l’ensemble des épreuves

i) - Envoi des feuilles d’inscription deux (2) mois à l’avance

j) - Invitation des officiels :
- Maires, Conseiller Général, propriétaires terriens, etc …
- Président de la Canine Régionale, Président de Section, Président de CUR, CUT etc…

k) - Vérification des parcours huit (8) jours avant les épreuves

l) - Secrétariat :
- Établissement des Rapports
- Préparation des Carnets de Travail
- Transmission des résultats au G.T.R.U.

m) - Contrôle vétérinaire

n) - Remise des carnets de Travail


MODE D’EMPLOI EXPLICATIF

Chaque chapitre pouvant faire l’objet d’un stage complet, l’organisateur aura toute latitude, en fonction des stagiaires inscrits d’adapter, en traitant un ou plusieurs modules, à l’exception du chapitre I intitulé TRONC COMMUN obligatoire.
Le Formateur fera part au G.T.R.U. de son programme de stage en indiquant les différents points qu’il souhaite développer.
Chaque Formateur a toute liberté de construire son stage comme il l’entend et de compléter les éléments constituants les modules ci-dessus définis. Cette trame est non exhaustive et peut être amendée, ces éléments ne constituant qu’une base de travail et d’orientation.
A la suite de chaque cession, le Formateur fera un rapport de stage, adressé au Secrétaire du G.T.R.U., faisant apparaître les points suivants, à savoir :
- Date et lieu du stage
- Nombre de stagiaires
- Niveaux
- Points traités
- Conditions d’accueil
- Appréciations générales
- Observations

ADDITIF :
5 . Critères de sélection de la 5ème Coupe de France de Recherche Utilitaire 2011 :

La participation est réservée aux dix (10) meilleurs équipes «  Maître-Chien « de Recherche Utilitaire.
Les postulants devront avoir validé un maximum de qualificatifs en Classe III entre les 20 et 21 Mars 2010 et les 12 et 13 Mars 2011.
Pour la sélection, seront pris en compte et par ordre de priorité le nombre d’Excellents obtenus dans la période considérée et en cas d’égalité, les postulants seront départagés par les autres qualificatifs obtenus, à savoir : Très Bon, Bon, Assez Bon.
Lorsque le quota est atteint, les équipes ex aequo seront départagées par le ratio du nombre d’ »Excellent » obtenu par rapport aux nombres de sorties en épreuves, puis par le ratio du nombre de « Très Bon » obtenu et ensuite au ratio de « Bon » et pour finir au ratio d’ » Assez Bon ».


Pour le Groupe de Travail Recherche Utilitaire
Le secrétaire
Jean-François DUBOIS

 

 

Procès verbal N° 2 du GTRU du 2 Février 2010

Approuvé par la CUNcbg en date du 10/03/2010 et en attente d'approbation par le comité de la SCC.


I - Coupe de France 2010 :

Le GTRU, représenté par Messieurs MOINGS et DUBOIS, Monsieur LAGUESSE – PAQUAY étant retenu par ailleurs, a rendez-vous à FAVARS le 7 Février 2010, dans le cadre de la préparation de la 4ème Coupe de France.


II – Règlement de Recherche Utilitaire :

Ayant reçu un certain nombre de propositions concernant des aménagements du Règlement, le GTRU a attendu la date du 1er Décembre 2009, afin d’être certain que tous les courriers lui soient parvenus, avant de commencer son analyse.
Après avoir fait la synthèse de l’ensemble des suggestions, le GTRU a mené un travail de réflexion et d’analyse des documents en sa possession, en ne perdant jamais de vue la philosophie de la discipline qui fait à ce jour la spécificité et le particularisme de la RU, chère à nous tous.
Un travail de fond a été entrepris et doit être mis en forme au cours de cette séance de travail.
Le GTRU s’est engagé, depuis sa création, à présenter au Comité de la CUNCBG, le nouveau Règlement de la Recherche Utilitaire , à sa cession du mois de Mars, pour validation, dans l’attente de son approbation par le Comité de la SCC, et donc de sa mise en application.


III - Feuilles de descriptif de parcours et de rapport technique :

Suite à la révision du Règlement de RU, il a été nécessaire de modifier les feuilles de descriptif de parcours et de rapport technique existantes et de les mettre en adéquation avec le nouveau Règlement.


IV- Cursus Postulants Juges :

Comme il en est de sa compétence, le GTRU a finalisé le Programme d’un Examen Technique destiné aux Postulants Juges ayant satisfait aux différentes étapes de leur Formation Initiale et nommés de ce fait Elèves Juges, et mis à la disposition du GT dont ils dépendent, afin de poursuivre leur cursus de formation.
A l’issue de cet Examen Technique, en cas de réussite et après validation de ces résultats par le GTRU, la CUNCBG , la Commission des Juges et le Comité de la SCC, l’Elève Juge est nommé Juge Stagiaire.


Pour le Groupe de Travail Recherche Utilitaire
Le secrétaire
Jean-François DUBOIS

 

 

Procès verbal N° 1 du GTRU du 16 Septembre 2009

Approuvé par la CUNcbg en date du 22/10/2009 (sauf une mention en italique) et en attente d'approbation par le comité de la SCC.



I - Coupe de France 2010 :

Le CLUB CYNO CORREZIEN, a présenté sa candidature à la 4ème Coupe de France de Recherche Utilitaire. Monsieur Thierry ROUSSELIE, Président se charge de l’organisation. Un bilan prévisionnel est joint à cette demande.
Le GTRU donne son accord de principe

Critères de sélection de la 4ème Coupe de France de Recherche Utilitaire 2010 :

- La participation est réservée aux dix (10) meilleurs chiens de Recherche Utilitaire.
- Les postulants devront avoir validé un maximum de qualificatifs en Classe III entre les 14 et 15 Mars 2009 et les 13 et 14 Mars 2010.
- Pour la sélection, seront pris en compte et par ordre de priorité le nombre d’Excellents obtenus dans la période considérée et en cas d’égalité, les postulants seront départagés par les autres qualificatifs obtenus, à savoir : Très Bon, Bon, Assez Bon.
- Lorsque le quota est atteint, les équipes ex aequo seront départagées par le ratio du nombre d’ »Excellent » obtenu par rapport aux nombres de sorties en épreuves, puis par le ratio du nombre de « Très Bon » obtenu et ensuite au ratio de « Bon ».

Le choix des juges de la Coupe de France 2010 :

- Après délibération, le GTRU propose :
Madame Michèle DHUME Présidente de jury secondée par Monsieur Charles GERVASONI

II - Correspondants Régionaux ou Animateurs :


Il a été décidé d’un commun accord, suite à la création du Groupe de Travail Recherche Utilitaire, de dissoudre la représentativité du GTP-RU en place actuellement et de recréer un "Corps " de Correspondants Régionaux Recherche Utilitaire nommé par le GTRU après consultation.
Parallèlement, un redécoupage des Régions s’est avéré nécessaire permettant ainsi une plus grande proximité des Correspondants Régionaux Recherche Utilitaire (CRRU) et une meilleur réactivité.
Les CRRU sont nommés pour un mandat d’un an reconductible.
Une feuille de route, définissant les domaines d’intervention des CRRU , leurs prérogatives et un schéma organisationnel a été créée.

III - Révision du Règlement :
Le GTRU a reçu quelques propositions d’aménagements du règlement, émanant d’utilisateurs, lesquelles propositions ont fait l’objet d’une première lecture faisant apparaître des propositions intéressantes.
Toutefois, avant de se pencher sur ce point primordial qui est la révision du règlement, le GTRU a unanimement décidé d’attendre d’avoir réuni toutes les propositions venant des CRRU.
A cet effet la date du 15 novembre 2009 a été arrêtée pour la transmission de ces propositions au GTRU.

IV – Nomination de Juge :
Monsieur Jean-Pierre LAGUESSE-PAQUAY a été nommé juge formateur.

V – Calendrier :
Précision sur la possibilité d’organiser une épreuve le jour du Championnat de Pistage Français.
La Recherche Utilitaire étant devenue une discipline à part entière, une épreuve de RU peut être organisée pendant un Championnat de Pistage, c’est le cas cette année.
Les seules dates pendant lesquelles nous ne pouvons organiser d’épreuves sont :
La journée de réunion des Juges à la SCC et le jour du Championnat de France de conformité au standard.

VI – Liste des Correspondants Régionaux Recherche Utilitaire :
Patrice LONGCHAMP : Île de France – Picardie – Nord pas de Calais – 75/77/78/91/92/93/94/95/60/02/80/62/59
Lionel MIRITSCH : Lorraine – Champagne Ardennes – Franche Comté – 54/55/57/88/08/51/10/52/70/90/25/39
Rémy BAUER : Alsace – 67/68
Charles GERVASONI : Rhône Alpes – Provence Alpes Côte d’Azur – Languedoc Roussillon –01/74/73/38/26/07/42/69/04/05/06/83/13/84/30/48/34/11/66
Claude MAYET : Aquitaine – Midi Pyrénées – 47/24/33/40/64/65/32/09/31/81/82/12/46/
Michèle DHUME : Auvergne – Bourgogne – Limousin – 03/63/15/43/71/21/58/89/23/19/87
Maurice FEVRIER : Pays de la Loire – Poitou Charente – 44/85/49/72/53/79/17/86/16 (Cette proposition n'a pas été approuvée par la CUN)
Christian ARLOT : Bretagne- 22/29/56/35
Pierre QUERRIEN : Basse Normandie – Haute Normandie – 14/50/61/27/76
Jean-François DUBOIS : Centre – 28/41/37/36/18/45

ADDITIF au Chapitre V - Calendrier :
Demande de dérogation du Club d’Utilisation et de Formation du Chien de Recherche, 13 rue Kennedy 31700 BLAGNAC
Ce club organise des épreuves de Recherche Utilitaire les 12 et 13 novembre 2010 et demande donc une dérogation pour le vendredi 12 novembre en accord avec Monsieur PHALIPPOU, Président de la CUF et Monsieur Jean Pierre LAGUESSE – PAQUAY, juge et responsable du GTRU.



Pour le Groupe de Travail Recherche Utilitaire
Le secrétaire
Jean-François DUBOIS